ACTUALITE

GESTION DES DECHETS A TOUBA : Les autorités religieuses adoubent le Pngd

  • Date: 4 juillet 2015

Le Programme national de gestion des déchets (Pngd), dans sa phase d’urgence, avec le Programme prioritaire de propreté (3 P), a donné un nouveau visage à Touba où 250.000 tonnes de déchets ont été évacuées en trois mois, avec 9.500 emplois temporaires créés. Au regard des impacts environnementaux, sociaux et économiques, les autorités religieuses ont plaidé pour la pérennisation du Pngd.

A l’instar de Louga, Diourbel, Tivaouane et Kaolack, la cité religieuse de Touba bénéficie aussi de la phase test du Programme national de gestion des déchets (Pngd). Sa mise en oeuvre a donné à la ville Sainte un visage plus attrayant. Compte tenu des bienfaits constatés, les autorités religieuses et administratives souhaitent la pérennisation du Programme. Serigne Cheikh Abdou Lahat Mbacké, président de la commission ‘Environnement’ de la commune qui a pris part à une tournée effectuée à travers la ville, s’est réjoui du programme. «Nos autorités politiques ont fait un excellent travail qui mérite d’être pérennisé, puisque le problème des ordures n’est pas totalement résolu, compte tenu de l’étendue géographique et de l’importance de la ville», a-t-il dit, avant d’insister sur l’accompagnement du programme «3P» sur une période d’un, voire deux ans, pour permettre d’acquérir les moyens logistiques, afin de prendre définitivement en charge la problématique des ordures à Touba. Ce programme, initié par le gouvernement du Sénégal, n’a laissé personne indifférent à Touba. Le conseiller municipal, point focal du programme, a reconnu que la gestion des déchets a toujours été une équation. Aujourd’hui, a-t-il constaté, d’énormes progrès ont été faits dans les collectivités locales. Le programme ayant permis de rendre propres les principales artères de la ville. Birame Gaye n’a pas manqué de magnifier les bonnes habitudes prises par les populations et leur participation à la lutte contre l’insalubrité dans la cité religieuse. «Tous les jeudis, dans les différents quartiers, les Dahiras de femmes et jeunes contribuent à l’œuvre de Khadimou Rassoul pour pallier la faiblesse institutionnelle», rapporte le conseiller, selon qui, avec la mise en place des comités de salubrité et leur implication dans la gestion des ordures, Touba peut et doit servir d’exemple à d’autres communautés du pays. A travers ces opérations, le programme a permis d’évacuer dans les décharges plus de 205.000 tonnes de déchets en l’espace de trois mois, mais également de créer 9.500 emplois pour les jeunes. Pour la deuxième phase des «3 P», l’objectif est de pérenniser les acquis, par la mise en place d’un dispositif allégé de propreté dans 16 collectivités locales. Pour rappel, le Pngd est un programme de l’Etat du Sénégal financé à hauteur de 17 milliards de Francs Cfa.

Sidy THIAM

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15