29 juillet, 2014
Accueil » SOCIETE » GESTION DES INONDATIONS Macky Sall instruit la création d’un Fonds destiné à l’assainissement
GESTION DES INONDATIONS Macky Sall instruit la création d’un Fonds destiné à l’assainissement

GESTION DES INONDATIONS Macky Sall instruit la création d’un Fonds destiné à l’assainissement

Lors du Conseil des ministres, tenu hier, pour la dernière fois de l’année, le Président de la République a évoqué la problématique des eaux pluviales. Il a instruit le Premier Ministre d’initier la création d’un Fonds destiné à l’assainissement et dont le financement pourrait être assuré à partir de trois sources.
Le Chef de l’Etat a relevé, au sujet des inondations, le manque de cohérence et de lisibilité du cadre institutionnel dédié à la gestion de ces eaux, ainsi que l’insuffisance des ressources affectées à cet effet, au regard des enjeux et défis de cette question, surtout en milieu urbain, selon le communiqué du conseil. Il y a donc lieu, a indiqué le Président de la République de doter le Sénégal d’un véritable dispositif opérationnel de gestion convenable des eaux pluviales.

Le Chef de l’Etat a ainsi invité le Premier Ministre à élaborer une stratégie visant une meilleure rationalisation des interventions dans ce secteur, dont les principaux acteurs sont : l’Office National d’Assainissement du Sénégal (Onas), le Programme de Construction de Logements Sociaux et de Lutte contre les bidonvilles (Pclslcb), les Collectivités Locales concernées, et l’Agence de Développement Municipal (Adm), ajoute le communiqué.

Dans le même cadre, le Président de la République a demandé au Premier Ministre de mettre en place, sous la forme d’un Observatoire, un mécanisme d’évaluation et de suivi du risque-inondation et de proposer une formule de financement pérenne et non aléatoire, des coûts d’exploitation des ouvrages de gestion des eaux pluviales.

Clôturant ce sujet, le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre d’initier la création d’un Fonds destiné à l’assainissement et dont le financement pourrait être assuré à partir de trois sources : le Fonds d’entretien routier, le Fonds de dotation à la décentralisation et les ressources propres des Collectivités Locales concernées.

Mamadou DIOUF

REWMI QUOTIDIEN