GESTION DES ORDURES- Louga organise le concours du quartier le plus propre 

La question de la gestion des déchets domestiques est devenue l’une des préoccupations majeures des Lougatois, surtout pour les habitants des quartiers périphériques.

Cette question est d’autant plus préoccupante pour les populations que la mauvaise gestion des déchets met en péril leur environnement et menace leur santé. C’est ainsi que conscients de la nécessité d’agir vite pour préserver l’état de santé des populations, la commune de Louga, en collaboration avec les services techniques compétents, Ong et Associations, organise le concours du quartier le plus propre. Il s’agit pour les autorités communales de mettre en place une filière complète de gestion durable des ordures ménagères, en partant de la collecte des déchets domestiques. Cette filière devra reposer sur une nouvelle approche de gestion communautaire, d’où l’organisation de ce concours afin de mieux impliquer les populations elles-mêmes. La commune de Louga dispose déjà d’une filière de gestion des ordures ménagères avec un système de pré-collecte assuré par des charrettes tractées par des chevaux, trois centres de transfert (dépotoirs autorisés) en cours de construction et une décharge contrôlée de huit hectares, qui sera construite dans la commune de Nguidilé. Le défi que s’est lancé la commune de Louga aujourd’hui, est de pérenniser les acquis obtenus à travers les différents projets et programmes qui se sont succédé dans la ville pour la préservation de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie. A cet effet, la société civile, les services techniques déconcentrés, les élus municipaux et les conseils de quartiers, sont appelés à collaborer davantage dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des différents stratégies qui doivent être mises en place dans ce projet doté de récompenses pour les trois quartiers qui sortirent en tête. Ce concours repose sur plusieurs critères, entre autres la propreté des artères, l’existence de groupes de balayage, l’évacuation fréquente des ordures, l’existence de puisards dans les maisons, l’absence de dépotoirs sauvages, le nombre de plants reboisés, l’aménagement de places publiques et d’espaces verts. Il sera également pris en compte la fonctionnalité de la commission chargée de l’environnement et du cadre de vie du quartier et le nombre de ménages abonnés au système de ramassage. Si cette initiative aboutit, il va de soi que Louga pourra revendiquer très bientôt le statut de ville la plus propre du Sénégal.

Sidy THIAM

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15