ECONOMIE

GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES- Le Sénégal lance son réseau d’échange d’informations chimiques

  • Date: 30 juin 2016

Dans le cadre de l’amélioration de l’échange de l’information relative aux produits chimiques, l’État su Sénégal a lancé, avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement, le Réseau national d’Échange d’Informations Chimiques (REIC).

Au Sénégal, les produits chimiques sont utilisés dans plusieurs secteurs. Dans l’agriculture, ils servent d’intrants agricoles (pesticides, engrais). Dans les industries, plusieurs entreprises les utilisent comme matières premières ou les produisent. Dans la santé, ils sont utilisés comme désinfectants et/ou médicaments. Ainsi, plusieurs couches de la population vivent consciemment ou inconsciemment au sein d’unités industrielles ou commerciales, d’exploitations agricoles, de laboratoires ou de structures qui manipulent des produits chimiques avec toutes les conséquences sanitaires que cela englobe. Face à cette situation, la communauté internationale a réagi à travers la signature de conventions et le financement de projets et programmes relatifs à la gestion écologiquement rationnelle de ces produits chimiques, aux échanges d’informations, d’expériences et de compétences entre les pays, ainsi qu’au renforcement des capacités des parties impliquées dans la gestion de ces produits nocifs. C’est dans ce cadre que le ministère de l’Environnement et du Développement durable, à travers la direction de l’Environnement et des Établissements classés, a initié une formation à l’intention de 25 experts sénégalais sur l’échange d’informations relatives à la gestion des produits chimiques sur financement du programme des Nations-Unies sur l’environnement. À l’issue de la formation, il a été mis en place, avant-hier, un réseau d’échange d’informations chimiques.

En effet, ce Réseau constitue un outil de facilitation des échanges d’informations destinés à promouvoir le partage par Internet, d’informations scientifiques, techniques, et légales nécessaires à une prise de décision appropriée en matière de gestion rationnelle des produits chimiques. Mieux, il  vise à renforcer la capacité des pays, afin qu’ils accèdent aux informations adéquates pour la bonne gestion des produits chimiques. « Au Sénégal, nous disposons de la ressource humaine et du cadre réglementaire pour une gestion des produits chimiques. Mais le REIC sera extrêmement important et nous aidera  à mieux gérer les produits chimiques, d’autant plus que tous ces types de produits utilisés dans les mines au Sénégal et au Mali passent par le port de Dakar », a expliqué Cheikh Fofana, Directeur adjoint de l’Environnement et des Établissements classés. « Nous allons donc travailler pour l’ancrage judiciaire du réseau et veiller à la mise à jour régulière de son contenu », a ajouté Cheikh Fofana. Selon Cyrille-Lazare Siewe, l’un des experts du PNUE qui ont assuré la formation des formateurs, « le REIC vise à favoriser l’accès aux sources pertinentes sur les produits chimiques en vue d’éclairer les décideurs sur les moyens de leur gestion rationnelle ».

Khady Thiam COLY

 

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15