Accueil / ECONOMIE / Gestion des ressources minières et gazières: Le Sénégal, 1er pays d’Afrique

Gestion des ressources minières et gazières: Le Sénégal, 1er pays d’Afrique

En matière de gestion de ressources naturelles, notamment gazières et minières,  le Sénégal est classé premier en Afrique et 4éme au rang mondial. 

Le Conseil d’Administration de l’ITIE Internationale, a déclaré le Sénégal pays ayant accompli des Progrès satisfaisants dans la mise en œuvre de la Norme ITIE 2016, à l’issue de son processus de Validation entamé au mois de Juillet 2017. Cette décision fait ainsi du Sénégal le 1er pays africain à être reconnu comme tel, et 4ème à l’échelle mondiale après les Philippines, la Mongolie et le Timor-Leste. Le statut de pays ayant accompli des Progrès satisfaisants constitue le niveau le plus élevé en termes de respect des exigences de la Norme ITIE. Sur les 29 pays évalués à l’aune de la Norme ITIE, quatre sont considérés comme ayant accompli des progrès satisfaisants, vingt (20) comme ayant réalisé des progrès significatifs, et cinq (5) pays comme ayant accompli des progrès inadéquats.

Après cinq (05) années de mise en œuvre effective de la Norme ITIE, le Conseil d’Administration de l’ITIE Internationale a soumis le Sénégal au test communément appelé Validation, et consistant en l’évaluation des progrès accomplis en matière de mise en œuvre de la Norme ITIE 2016.

Selon le Conseil d’Administration de l’ITIE, « la mise en œuvre de l’ITIE au Sénégal s’est traduite en réformes visant à améliorer la gouvernance du secteur extractif » Le Conseil d’Administration de l’ITIE note que « Le Sénégal a réalisé des progrès rapides au cours de cinq (05) années de mise en œuvre de l’ITIE. La mise en œuvre a débouché sur une prise de mesures concrètes, telles que l’entrée en vigueur de réformes gouvernementales et le renforcement des actions de sensibilisation auprès des communautés hôtes relativement à leurs droits et prérogatives. La Validation a confirmé que l’ITIE est venue en appoint aux réformes

Le Conseil d’Administration présente également le Sénégal comme « un cas dynamique et créatif de mise en œuvre de l’ITIE, avec un Groupe multipartite diligent, innovant et actif qui engage des discussions stratégiques, articulant l’ITIE aux priorités nationales du secteur extractif, tout en participant aux détails techniques du rapportage. Le succès du Sénégal dans son utilisation de l’ITIE comme instrument de réforme repose sur la forte participation des trois principaux collèges ».

Selon Mankeur Ndiaye, ce résultat positif traduit l’engagement sans faille du Gouvernement du Sénégal, des organisations de la société civile et des entreprises minières, pétrolières et gazières en activité dans notre pays, à œuvrer dans le sens d’une plus grande transparence et une gestion responsable des ressources minières, pétrolières et gazières.

M.BA

 

À voir aussi

Pétrole: 16 800 milliards récoltés sur 30 ans

Petrosen a estimé les recettes que pourraient générer les gisements pétroliers et gaziers de Sne …

Macky Sall: «Il n’y a pas de malédiction du pétrole qui tienne »

Le Président de la République, Macky Sall,  a présidé hier la concertation nationale sur la gestion …