Accueil / SOCIETE / Gestions des ressources naturelles Les journalistes à l’école du pétrole et du gaz

Gestions des ressources naturelles Les journalistes à l’école du pétrole et du gaz

Le programme « Ethique et Excellence dans les Médias » (EEJ), a organisé un atelier de formation destiné aux jeunes journalistes des médias et portant sur «Pétrole et Gaz, quel traitement par les médias ? ». Selon Hamadou Tidiane Sy, coordonnateur du programme, ce séminaire vise à améliorer la qualité des productions et des contenus dans les médias, sur les questions liées au pétrole.

« Cet atelier entre dans le cadre d’un programme qui s’appelle éthique et excellence dans le journalisme que déroule notre établissement. Le programme lui-même vise à améliorer la capacité des journalistes à faire un travail de qualité, à ramener les fondamentaux, parce que vous n’êtes pas sans savoir que dans notre pays, on a quelques difficultés dans la manière de pratiquer notre métier. Il y a un certain nombre de facteurs qui font que les journalistes ne font pas toujours le travail comme il le faut », a déclaré Hamadou Tidiane Sy Dg de E-jicom et coordonnateur du programme éthique et excellence dans le journalisme. Il ajoute que l’idée est de les ramener ici pendant trois jours, essayer de discuter et d’échanger pour voir ce qui ne marche pas et essayer d’apporter les correctifs là où c’est nécessaire. Concernant le choix du thème, M. Sy de noter que c’est parce que depuis quelques années, on parle de la découverte de pétrole au Sénégal. « On va probablement, dans les trois, quatre années à venir, commencer la production de pétrole. Et cela suscite beaucoup de débats. Je crois que pour que les journalistes puissent travailler là-dessus et de manière professionnelle, il faut qu’ils comprennent les enjeux derrière, il faut qu’ils sachent ce qu’il se passe dans ce milieu-là, il faut qu’ils connaissent les problématiques. Donc voilà pourquoi nous avons jugé utile de rassembler ici un groupe de journalistes, de jeunes journalistes, pour leur permettre d’avoir les outils qui les aideraient à une couverture d’une question qui est très complexe », a-t-il fait savoir.

Ainsi, le coordonnateur du programme de souligner que ce n’est pas parce que les journalistes ne sont pas impliqués dans le secteur du pétrole. « C’est juste, je crois, qu’ils n’ont pas les outils pour faire le travail comme il se doit, parfois par manque de d’information, parfois par manque de temps, parfois parce que ils ne savent pas comment s’y prendre », a-t-il dit.

Selon lui, l’exploitation du pétrole est une nouveauté pour notre pays, donc c’est normal que jusque-là, ça ne soit pas une préoccupation. C’est maintenant que ça commence à apparaitre et forcément, les journalistes ont de nombreux intérêts en jeu : intérêts politiques, financiers…, la bataille entre les multinationales et l’Etat. « C’est des choses très complexes et il faudrait que les journalistes, au même titre que les autres acteurs de la société, comprennent ce qu’il se passe puisque c’est eux qui sont supposés informer les autres sur ce qu’il se passe. S’ils ne comprennent pas, ils ne pourront pas faire ce travail », a souligné M. Sy. Et rappelle que le programme EEJ est une initiative de l’Ecole Supérieure de Journalisme des Métiers de l’Internet et de la Communication, visant à promouvoir le respect de l’éthique et de la déontologie, ainsi que l’excellence dans les médias au Sénégal, à travers la formation, l’encadrement et le soutien aux jeunes journalistes.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Mac de Thies Les détenus en grève de la faim

Les détenus incarcérés à la Maison d’arrêt et de correction de Thiès ont cessé de …

Impactés du ter- De hautes personnalités s’approprient les emprises, exigent des dédommagements colossaux

L’affaire fait grand bruit en haut lieu, mais elle est gérée dans la plus grande …