SANTE

GLAUCOME AU SENEGAL Plus de 800.000 personnes touchées

  • Date: 10 octobre 2016

Le glaucome, une maladie encore négligée, touche plus de 800.000 Sénégalais. Cette maladie de l’œil devient ainsi la deuxième cause de cécité après la cataracte. Pourtant dépisté assez tôt, la maladie est guérissable, selon les spécialistes.

Tout le monde connait le mot glaucome, mais peu de personnes savent que c’est un véritable fléau puisque c’est la deuxième cause de cécité au monde après la cataracte. C’est une maladie très fréquente : elle touche, dans notre pays le Sénégal, près d’un million de personnes, mais la majorité ne sait pas qu’elles sont atteintes. En termes plus clairs, au Sénégal, cette pathologie de la vision affecte plus de 800.000 Sénégalais. La révélation a été faite ce samedi par le secrétaire général de l’Union pour la solidarité et l’entraide (USE), Mamadou Diop, à l’occasion des consultations ophtalmologistes gratuites organisées par le Lions Club du Sénégal, au dispensaire Les Baobabs sis aux Parcelles Assainies. ‘’Il faut donc être attentif, en particulier à partir de l’âge de 45 ans, où la maladie peut commencer à s’installer’’, a ajouté M. Diop  déplorant que les autorités n’ont pas développé assez de stratégies pour combattre cette pathologie. ‘’Pour savoir si l’on est concerné, il n’y a qu’un moyen : il faut aller chez un ophtalmologiste qui mesurera votre pression oculaire car le glaucome apparait quand il y a un excès de tension dans l’œil. Cette hypertension oculaire provoque une détérioration progressive du nerf optique et entraine des dommages irréversibles du champ visuel. Le grand problème du glaucome est que pendant des années, vous ne vous rendez compte de rien. Votre champ visuel se réduit mais très lentement. Quand la maladie est installée, c’est trop tard et irréversible car on ne peut pas réparer le nerf optique qui a été détruit’’, a-t-il confié.

Des personnes à risque

Le plus souvent, le glaucome est une maladie de personnes âgées. Plus on vieillit, plus le risque est important, dit-il. Mais le Lions Club Sénégal a pris les devants pour venir en aide les patients. Selon le président du Lions Club Dakar-Baobab, Orifi Alissoutin,  ‘’depuis deux ans, nous faisons des opérations de cataracte dans cet hôpital (Baobab) où nous avons une moyenne de huit opérations par semaine ». A l’en croire, « depuis le 1er janvier 2016 à nos jours, 11 200 personnes sont consultées dans cet établissement ». Comme l’association qu’il dirige intervient beaucoup dans le domaine de la vue, ce dernier de faire savoir que tout le matériel nécessaire pour soigner la cataracte est mis à la disposition de cet hôpital afin de mieux prendre en charge les patients.

Rahmatoulahi Bouchra KEBE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15