téléchargement

GO- À quel Diouf se fier ?

Le 15 février 2015, Me El Hadj Diouf se prononçait sur le procès en cours de Karim Wade. Voilà ce qu’il disait : « Karim Wade a créé les propres conditions de sa condamnation. Il n’avait qu’à dire d’où provient son patrimoine, mais il a refusé de parler. Or, qui ne dit rien consent. Il a opté pour la politique de la chaise vide, mais son comportement ne l’aide pas, car c’est comme s’il n’a pas de réponses claires à donner. »
Le 23 mars 2015, voilà ce qu’il surenchérissait : « Le verdict prononcé par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), qui a condamné Karim Wade à 6 ans de prison ferme avec une amende de 138 milliards F Cfa a été modéré. Le président de la CREI, Henry Grégoire Diop, a pendant deux heures d’horloge, fourni des preuves irréfutables qui justifient la peine infligée à Karim Wade, Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye. »
Enfin, le 29 mai dernier, le leader du PTP (Parti des travailleurs et du peuple) demandait au chef de l’État, Macky Sall, de gracier l’ancien ministre Karim Wade.
Raisons invoquées ?  « Karim Wade est un Sénégalais qui a perdu sa femme, dont les parents sont vieux et qui a des enfants. Du moment que le président Sall a accordé, le 4 avril, la grâce présidentielle à 500 Sénégalais. Karim Karim Wade est un Sénégalais et a droit à cette grâce. »À quel Diouf se fier ?

Cébé

Voir aussi

djibo-ka-senego

CNDT- Djibo dévoile les contours de sa mission

Le président de la Commission nationale du dialogue des territoires (CNDT), a dévoilé le contenu …

Open