GO : Ça commence à sentir la Turquie d’Erdogan

« Kou yeungou ma…diakhasssé la. » Ça ne vous rappelle rien, cette atmosphère qui, depuis quelque jours, plane sur le pays ? Moi, si. Wade, vers la fin. Ou si vous préférez, l’essai à la terreur et à l’arbitraire. Ce « matay » flagrant qui conduit inexorablement vers la dictature de la pensée unique, le règlement de comptes sans limites, façon Erdogan.
Nafy Ngom Keita qui montre qu’elle est une « pank » qui ne se laisse pas faire ? Pas grave. Pas de soucis, comme on dit maintenant. On la relève simplement de ses fonctions, on l’envoie à la retraite et on la remplace par une concurrente. Une, plus jeune, pour pouvoir la façonner selon les besoins.

Ce jeune Ousmane Sonko, l’Inspecteur des Impôts et Domaines qui empêche de tourner en rond ? Pareil. On va lui apprendre à jouer au fumiste. On va le griller à la sauce administrative. Il suffit d’actionner Zazou Bâ pour qu’il le suspende de ses fonctions, et lui montre qu’à supérieur, supérieur et demi.
Ce qui n’est pas normal. Certes Sonko est tenu par un devoir de réserve. Mais, en plus d’être ce patriote très bon agitateur d’idées, c’est aussi un chef de parti dans une démocratie qu’on veut grande, comme la nôtre. Trop réducteur qu’on le qualifie de banal « lanceur d’alerte ». Il assume une responsabilité plus noble et plus respectable, et il mérite le soutien de tous, tant que son engagement partisan milite pour l’intérêt général.

Le prochain sur la liste ? On va attendre, voir. Ce qui est certain, c’est que « lou eupp, tourou. Légui nake, kéne dou wakhe ? »

Cébé

Voir aussi

La folie de Jammeh se confirme

Le 5 avril 1887, dans une lette historique, John Emmerich Dalberg assène à Bishop Mandel …

2 comments

  1. Macky Sall se wadérise et se erdoganise. Ils font tous pareils, c’est le pouvoir qui usent les neurones démocratiques !

  2. CITOYEN SENEGALAIS

    Moi je ne savais pas que les mbeurung daye portaient des treuilles.