Accueil / SOCIETE / GO : La castration chimique pour les violeurs

GO : La castration chimique pour les violeurs

 

Depuis que notre pays commence à payer un lourd tribut de sang   aux grands bandits, avec tous ces meurtres répétés et viols de jeunes filles, le Sénégalais lambda ne fait plus dans la dentelle.

Quand des esprits comme l’ancien ministre Aliou Sow demandent le retour sec de la peine de mort, d’autres moins radicaux, mais tout aussi expéditifs, préconisent la castration ou ablation des bijoux pour les violeurs chroniques, comme à la vieille époque de l’esclavage.

Pas avec des sortes de sécateurs ou de grands ciseaux dépassés cependant.
De nos jours, une simple petite pilule suffit. Mais avant, pour que le violeur ait pleinement  conscience de son crime, rien n’interdit de lui faire de petites gâteries.

Par exemple le pendre  par les « bagages », comme chante  Titi.

Après le crime, doit toujours suivre le châtiment.

Cebe

À voir aussi

Erreur judiciaire : témoignages poignants d’un ancien enfant détenu

Un accident fait un mort et 3 blessés à Sindia

La route a encore tué. Une voiture transportant des bagages est entrée en collision avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.