Accueil / ACTUALITES / Go: la cicatrice de ‘’Tarik Karem’’

Go: la cicatrice de ‘’Tarik Karem’’

Dans l’affaire Tariq Ramadan, accusé de viol sur deux femmes, normalement ce n’est pas d’une cicatrice qu’on devrait parler. Plutôt d’une verrue ou d’un gros bouton qu’on trouve en général dans l’aine ou le pubis, zones naturellement humides à cause de la chaleur et de l’humidité.

Normalement, ce n’est pas non plus ‘’Tarik Karem’’ quand on parle de l’islamologue, mais bien Ramadan. Un nom tellement musulman et tellement rare du reste, que cela inspire le carême. Quand on n’a pas d’autres mots à sa portée.

Mais parlons encore de l’histoire pour y voir clair. L’homme est un savant incontesté, même chez athées et les agnostiques. Selon certains de ses coreligionnaires, si donc on l’accuse aujourd hui de petites vilaines avec les femmes, c’est parce que les roumis voudraient aujourd’hui sa peau. Un complot quoi ! Mais comment expliquer que ses présumées victimes puissent reconnaitre des  cicatrices sur la partie inférieure de son corps, sans proximité aucune ? Encore les miracles de la science ?

Cébé

À voir aussi

Fraude fiscale: Panama Papers épingle Diagna Ndiaye

Le nom de Diagna Ndiaye apparaît dans une enquête pour blanchiment de fraude fiscale qui …

Le maire d’Oulampane est libre

Lansana Sané, maire APR d’Oulampane est libre depuis hier, jeudi. La Tribune, qui donne l’information, …