Accueil / UNE / GO: Distribution d’eau : Qui perd, gagne !

GO: Distribution d’eau : Qui perd, gagne !

C’est ça le parrainage citoyen. Sinon, ça peut lui ressembler. Chez nous, on fait maintenant les choses à l‘envers. Et plus les élections n’approchent, puis le mouvement accentue la manœuvre.

Après nous avoir convaincus au forceps qu’une usine de dessalement d’eau de mer revient mathématiquement moins cher qu’un puits du Ndiambour, voilà qu’à présent, le Gouvernement s’esquinte à nous prouver qu’on peut faire de bonnes affaires en perdant de l’argent. Comme pour ces minerais de fer en voie de bradage de la Falémé, ou alors cette « Sénégalaise des eaux » (Sde) qui vient de perdre sa place d’opérateur privé public en charge de la gestion par affermage du service public de production et de distribution d’eau potable en milieu urbain et périurbain au Sénégal.

Comme d’hab, le  marché a été provisoirement et « finalement » attribué à l’entreprise ‘’Suez Groupe’’, une entreprise presque familiale puisque française, ayant ses quartiers à Paris.

L’entreprise Suez Groupe qui va gérer dorénavant la fourniture du liquide précieux aux Sénégalais, a damé le pion à ses deux concurrents que sont la Sde et Veolia Cge, en proposant de vendre le prix du mètre-cube (m3) d’eau à 298,5 FCFA HTVA (Hors taxe sur la valeur ajoutée). Elle devient ainsi l’opérateur privé de la fourniture de  l’eau, en attendant une éventuelle contestation de l’avis d’attribution de marché.

Mais soyons rassurés. Pas de danger à ‘l’horizon. Ce n’est pas Hadj Mansour de Saint-Louis, maitre d’œuvre de tout le chamboulement, qui disait avant-hier à Touba qu’il détestait prendre des engagements qu’il n’est pas certain de tenir ?

Cébé

 

À voir aussi

Mbagnick Diop: « Le FIEF trace une nouvelle feuille de route pour le secteur privé africain francophone »

Son Excellence Monsieur le Président de la République du Sénégal, M. MACKY SALL, Monsieur le …

Grippe équine: 30.000 bêtes touchées, 3000 morts

Selon les chiffres du service de l’élevage publiés par L’Observateur, la grippe équine touche, à …