Accueil / ACTUALITES / GO : Guédiawaye réclame…un  cimetière neuf

GO : Guédiawaye réclame…un  cimetière neuf

De vrais poètes, les  populations de Guédiawaye. Avec ces sacrées élections en vue, tout le monde cherche à régler ses problèmes avant. Mais quand certaines cités réclament des routes, des lampes ou de l’eau, les concitoyens de Balla Gaye eux ne réclament qu’un cimetière fonctionnel XXL.

Il n’y a pas longtemps, le maire Alioune Sall avait dégagé un budget  important pour faire face à la question. Mais comme certains de ses hommes pensent, à raison, que les difficultés d’ici-bas sont plus urgentes à résoudre, ils ont préféré les prioriser.

Ainsi Guédiawaye est retournée à la case départ, en ne craignant pas un nouvel échec vu le nouveau statut du maire, qui peut même leur offrir des parcelles viabilisées et des pleureuses pros pour en rajouter à la liturgie. Comme au Cameroun où elles sont super bien organisées, ces braves dames. Spécialistes des obsèques.

Vous voulez booster votre deuil ou funérailles ? Il existe des tas d’équipes de pleureuses professionnelles, presque assermentées, avec des dizaines d’années d’expérience et à des prix abordables.

  • Pleurer normal : 200 000 FCfa (306 €)
  • Pleurer et se rouler au sol : 300 000 FCfa (459 €)
  •  Pleurer en s’accrochant aux gens : 400 000 FCfa (611 €)
  • Pleurer en menaçant d’entrer dans le tombeau : 500 000 FCfa (764 €).

Des réductions sont possibles en fonction du nombre de pleureuses que vous louerez. Un abonnement annuel est aussi disponible. Pour les clients Premiums et réguliers, il y a en bonus un catalogue de pleurs en plusieurs langues. Qui dit mieux ?

PS : Pour ceux qui sont « morts » de rire derrière leur écran, il existe aussi des pleurs à distance, pour vous, 100 000 FCFA. Il y en a pour tous les prix.

Cébé

À voir aussi

 «And Gueusseum» décrète encore 72 h de grève

L’alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale du Sénégal (Asas/And Guesseum) …

Contrats pétroliers: Le Sénégal risque de perdre 400 milliards Fcfa

400 milliards Fcfa. C’est ce que risque de perdre le Sénégal dans les contrats pétroliers …