Go Enseignants

GO Ils commencent à nous gonfler, les enseignants !

Nul ne peut contester la justesse de leurs revendications. Surtout quand on voit certains bons à rien de députés se taper des tas de millions par mois rien que pour voter les projets de loi initiés par le Gouvernement, alors qu’eux se disputent encore dans les « Ndiaga- Ndiaye », pour des projets de logements sociaux.
Nul ne peut, non plus, leur reprocher de faire la grève, du moment que le droit leur est conféré par la Constitution, même s’il est permis de souhaiter des préalables à ce bénef gratuit.Mais comme le dit la chanson, « tant que la cruche va à l’eau, qu’à la fin elle se casse en mille morceaux qui ne serviront plus à rien ».
D’accord, d’accord, nos autorités n’ont pas une bonne réputation quand il s’agit de respecter leurs engagements. D’accord, d’accord, il est de notoriété publique qu’elles préfèrent de loin dépenser nos sous pour des affaires politiques, plutôt que de payer leurs dettes même si leur parole est donnée.
Mais cela autorise décemment les enseignants à briser la carrière des gosses simplement par ce qu’ils n’ont pas satisfaction de leurs revendications ?
Il est permis d’en douter. D’abord, ce sont les mieux payés de la sous-région, ensuite les négociations peuvent très bien cohabiter avec intelligence et finesse.
Retour donc à la case départ avant l’explosion, car ce sont nos enfants (leurs enfants) qu’ils prennent en otage, et non les autorités. « Gnou wakhe ko ta dé ! »

Cébé

Voir aussi

arton157601

LE PM ANNONCE 1000 EMPLOIS AVEC L’ARRIVÉE D’UN « NOUVEAU CLUB MED »

Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a annoncé, vendredi, à Dakar, la construction d’un …