Accueil / ACTUALITES / GO : Karl à la bibliothèque de 300.000 ouvrages

GO : Karl à la bibliothèque de 300.000 ouvrages

La mode de l’art est en deuil : Karl Lagerfeld, vraie star planétaire (pas à la façon dont Dj Boubs vantait Youssou Ndour), le génie  de la haute couture qui a relancé la maison Chanel, est mort hier  à 85 ans.

Je sais… Je sais… Avec votre culture maraichère, baroque et spécifiquement locale, je peux jurer que c’est tout ce que vous saviez de l’homme. Mais le monstre avait également une passion féérique pour la littérature. Il disposait d’une bibliothèque de plus de 300.000 livres, qu’’il ouvrait pour ses amis, si ces derniers avaient eu la chance un jour d’être invités par le maitre des lieux.

Pour comprendre cette faim inextinguible de savoir chez Karl Lagarfield, il faut savoir que la lecture est une maladie naturelle chez lui. Les premiers symptômes se sont révélés précoces, puisqu’à l’âge de 6 ans, avant même d’aller à l’école, il parlait et lisait déjà l’Anglais, le Français et l’Allemand.

Quand il était petit garçon, Karl Lagerfeld snobait le temps dans la bibliothèque de ses parents. Avec une maman philosophe de préférence plutôt que de profession, et un père passionné par l’histoire des religions, voilà comment Karl s’est attardé sur les pages d’un Theilard de Chardin, d’Ortega y Gasset et d’auteurs démodés comme Romain Rolland.

Voilà donc le génie que l’humanité a perdu, et non un simple tailleur consacré, fut-il le professeur Ismael  Madior Fall, en matière de haute couture constitutionnelle.

Cébé

 

 

 

 

À voir aussi

Birima Mangara réintègrel’Ige

Limogé du Gouvernement, Birima Mangara a réintégré l’Inspection générale d’Etat (Ige), rapporte L’AS. Birima Mangara …

Attaque armée à l’Université de Bambey

L’Université Alioune Diop de Bambey a été attaquée samedi dernier, par une bande de 15 …