GO- Kor Eliza cherche «plassou» conseiller

Nos politiques daal, ne sont pas comme le vin. Quand celui-ci se bonifie en vieillissant, eux font toujours le contraire. Ils se métamorphosent complètement. Il y en a qui pourrissent au grand air, parce qu’il faut s’occuper des petits besoins d’une famille gourmande. A côté de ceux qui veulent continuer à mener une vie de pacha, alors qu’ils n’en ont plus les moyens.

Presque toute l’élite politique se décompose, quand les cheveux blancs commencent à devenir plus nombreux que ceux noirs, et avant que n’arrive la canitie totale, ils ont tous fini de solder ce qui pouvait leur rester de réputation.

Cette fois «nake», vous l’avez sans doute compris, Abdou Diouf, «lay garouwalé». Il doit certainement appartenir à la dernière catégorie, celle qui a besoin d’un sacré coup de main pour prétendre perpétuer un haut standing international.

Il y a quelques mois, sans même qu’on ne le lui demande, il annonçait sa retraite et son retour au pays. Avec au passage, un petit clin d’œil à ses concitoyens de Louga, auxquels il disait maintenant consacrer son temps et son énergie, puisqu’il n a jamais pu le faire, en tant que chef d’Etat.

Mais, à peine ceux-ci ont-ils commencé à consommer ce petit discours qui n’engage personne, que le voilà de retour pour demander au Parti Socialiste de soutenir Macky, de qui il semble devenir de plus en proche, et dont il vient de découvrir que c’est presque un «cousin». Sénégalaisement parlant !

Mais quel que soit ce que le Ps décidera demain, de quoi je mêle cette fois ?

Diouf n’avait-il pas répondu une fois non au Parti Socialiste, quand celui-ci cherchait à renaître de ses cendres, sous prétexte qu’il avait rangé ses costumes politiques, dès qu’il avait quitté le Sénégal pour le pactole de la Francophonie ?

N’avait-il pas eu, une seconde fois, à refuser son concours au parti qu’il a lui-même créé, en disant qu’il ne voulait pas gêner Wade aux encoignures, alors que tout le monde subodorait plutôt certains «petits arrangements entre amis» que l’ancien Président lui consentait ?

Alors, de nouvelles amitiés avec Macky, moi, ça ne me gêne pas. Je veux bien. Mais, qu’on ne vienne surtout pas me dire qu’il faut exclure toute sorte de «nouyo Ndiambour- Ndiambour» dans ce truc qui sent le deal à mille lieues. Je n’y croirai pas et je ne risquerai pas d’être seul. Cela commence quand même à faire un sacré petit bout de temps, depuis que je suis à Djolof.

Cébé

Voir aussi

GAMBIE Les soldats de Yayah Jammeh prêts à affronter les militaires déployés par la Cedeao

   Même si on l’ évite, la guerre s’annonce en Gambie. Selon une source dans …