GO Mort de Papa Wemba : Comme Molière

Il avait 66 ans. C’était l’un des plus grands musiciens africains de notre époque. Sur scène, il a été victime d’un malaise, à Abidjan, samedi, et il est mort quelques heures après son évacuation.Longtemps malade, en effet, c’est seulement il y a une semaine, qu’il a rejoint l’Afrique, depuis Paris où il vivait. Il a commencé par Brazzaville où il a été l’invité spécial d’une organisation de la sape dénommée « sapologie ». Il a été l’un des leaders africains à valoriser la sape à travers le monde entier, et c’est à ce titre, qu’il a été invité pour prendre part à cette activité du 8 mars dernier, au pays de Dénis Sassou Nguesso.

Sa mort rappelle un peu celle de Molière. C’est, en effet, lorsqu’il monta sur la scène du Palais-Royal, au soir du 17 février 1673, pour la quatrième représentation du « Malade imaginaire », que le maître de la langue française sera pris d’un malaise. Il mourut à l’âge de 51 ans, chez lui, dans la soirée. « On meurt de médecine, et non de maladie », disait-il, en substance, toujours critique envers les médecins de son temps.

Cébé

Voir aussi

Gambie: Yahya Jammeh s’envole à bord de l’avion d’Alpha Condé

Rfi.fr Après avoir dirigé d’une main de fer son pays pendant 22 ans, Yahya Jammeh …