Accueil / ACTUALITES / GO- Nkurunziza Sénior craint les retours de manivelle

GO- Nkurunziza Sénior craint les retours de manivelle

Finalement, les gars ont renoncé. Du moins  nos chefs d’État en manque de puissance, ont estimé plus prudent d’épuiser toutes les voies de la diplomatie, avant de faire appel à la soldatesque pour régler le problème burundais.Ils ont donc choisi de privilégier la discussion avec Bujumbura et de surseoir à l’envoi d’une « mission de stabilisation » de 5.000 hommes dont le principe avait pourtant été acté mi-décembre par l’Ua.

Pourquoi ? D’abord par ce que l’Ua est une grand messe où l’on ne passe son temps qu’à essayer ses talents oratoires, ensuite par ce que plusieurs chefs d’État africains se sont montrés réticents à l’idée de ce qu’ils appellent une ingérence dans les affaires intérieures d’un État indépendant.

Naturellement, Yaya Jammeh a été à la tête de ce mouvement. Pas pour les beaux yeux d’un autre petit dictateur comme Pierre Nkurunza dont il se fiche complètement du sort, mais par ce qu’une intervention armée de l’Ua, pourrait constituer une jurisprudence dangereuse pour lui. Une première qui pourrait l’entrainer à son tour, quand on sait que depuis quelque temps, son pouvoir a été partout déclaré vacillant, et que les puissances occidentales dont Londres serait le coach, n’atteindraient que le bon moment pour lui faire sa peau.

Pas si fou que l’on pense, le petit Yaya ! C’est en maniant la dynamite, qu’on apprend en même temps à mesurer les effets de la déflagration.

Cébé

Share This:

À voir aussi

LIBERATION IMMINENTE DE BAMBA FALL ET CIE, DEMANDE DE PARDON AU PDS… Macky desserre l’étau autour de ses opposants

Après la quasi-fin de la traque des biens mal acquis, on devra s’attendre à une …