GO Nabou

GO : Ok Nabou. Mais faut pas oublier les bagasses de Nafy…

Seynabou Ndiaye Diakhaté, la nouvelle présidente de l’Ofnac est une dame qui veut réussir. Aussitôt qu’elle a pris fonction à l’OFNACV, Nabou assure à tout le monde qu’elle va bosser comme une dingue, mais aussi avec fermeté, courtoisie et pondération.

Le magistrat Seynabou Ndiaye Diakhaté qui a donc été installée dans ses fonctions, après avoir prêté serment à la Cour d’appel de Dakar, entend mettre le paquet pour faire oublier cette « pank « de Ngom Keita.
D’autant qu’elle surenchérit en précisant que chez elle, tout est prioritaire et l’oblige à opter pour une démarche participative et inclusive, en s’appuyant sur les autres membres de l’Ofnac, sur les collaborateurs qu’elle a trouvés sur place, afin de réussir la mission qui lui est confiée »

C’est pas bien dit ça ? Alors haro sur le loup comme on disait naguère. Et du moment où son prédécesseur avait abattu un travail du diable pour pouvoir nous servir chaque jour de petites révélations dont tout le monde raffole au Sénégal, on peut dire que Nabou est partie sur de bonnes bases. Il lui suffit de réchauffer quelques pistes. A sa place d’ ailleurs, je me ferais inviter chez Nafy un dimanche, et profiterais du « yendou » pour lui emprunter son petit carnet secret. Il parait qu’il y a des tas de choses intéressantes dedans, qui ne demandent qu’à a être exploitées.

Mais si au contraire, Nabou mettait la pédale douce sur tout ce qui aurait été découvert jusqu’ici, d’aucuns en concluraient rapidement qu’elle veut mettre en pratique son idée de bosser avec  « courtoisie et pondération »
Qui pourrait alors les en empêcher ?

Cébé

Voir aussi

telechargement-1

SEYDOU GUEYE REPLIQUE A CHEIKH BAMBA DIEYE «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses»

Cheikh Bamba Dièye avait  presque tourné en dérision la récente sortie du chef du gouvernement …

One comment

  1. Rien à espérer de cette dame. Elle donne clairement le ton dans sa feuille de route: discrétion coupable, opacité totale, allégeance pour sauver son fauteuil (à son chef)
    Trop déçu. j’espérais DES RUPTURES DANS LES PRATIQUES :
    -Vives dénonciations des crimes économiques par l’OFNAC
    -Enquêtes et sanctions par voie pénale sur saisine directe du juge d’instruction compétent (Toujours par OFNAC)
    -Publications des infractions économiques avérées dans les gestions publiques et mis à nu des délinquants pilleurs de deniers!!!