Accueil / ACTUALITES / GO- On va gâter le coin

GO- On va gâter le coin

Si vous avez autre chose à faire, vous pouvez louper ce «Go». Il ne vous est presque pas destiné. En fait, c’est un petit clin d’śil à Macky au cas où, en 2017, 2019 ou 2026… je ne sais plus…aidez-moi…, il sortirait vainqueur des élections.
Alors, pourquoi en parler maintenant ? Parce que si on veut un bon poste de conseiller au Sénégal sans avoir à craindre la bousculade, il vaut mieux s’y prendre, dès maintenant. Sûr que Macky va remporter tous les scrutins futurs.
Non pas qu’il ait fait des choses extras, mais moi, je ne vois personne d’autre capable de lui donner la réplique sur un ring. Tanor ? C’est un non partant. Il n’a plus l’âge de jouer au Zorro et cette meute de jeunes socialistes qui l’empêchent de tourner en rond commence à l’agacer sérieusement. Il fera tout pour les contrer, et si possible, avec quelques petites bonifications de coopération loyale et désintéressée.
Niasse ? Pa Niasse ? Vous ne saviez pas ? Lui a presque cessé de faire de la politique. Il s’est reconverti dans la gestion. La gestion de ses affaires, et de ce qui lui reste de carrière et de retraite. Mange, et il mange. Tais-toi, et il se tait. Idy ? Je veux bien. Mais en plus de nous dire où il a réellement planqué le fric, il devra affronter les Sénégalais qui, jusqu’à l’extinction du soleil, ne lui pardonneront jamais son égoïsme subodoré. Voilà pour les gourous rescapés de 2012 qui auraient encore pu causer quelques soucis à « Maodo » Sall, si et seulement si.
Pour l’actuelle génération en revanche, Khalifa Sall aurait pu faire prévaloir quelque chose, mais timoré, il est conscient de ses faiblesses, sans compter qu’il n’a pas les clés du trésor. C’est valable aussi pour Malick Gackou, avec, en prime, des problèmes de représentativité et de notoriété nationales, à gérer en amont.
Karim ? Il lui faudrait d’abord sortir de taule, sans singer Boy Djinné. Ce que Macky…sait mieux que nous, puisqu’il en sourirait tout le temps.
Reste qui alors, en fin de compte ? On a beau être tolérant et généreux, on ne voit vraiment pas… On ne voit vraiment pas du tout.
En vérité, on n’en a pas fini avec Kor Marème, mandat raboté ou pas. Il faudra encore faire avec, si on est des rangs de ses contempteurs, ou pas. Il va encore gâter le coin pendant longtemps. Il faut donc faire du lobbying, dès maintenant, même si on ne vise que le minimum. Traduisez : un poste de conseiller tropical qui garantit bon salaire, bagnole et IPM, sans besoin de se salir ou d’aller au bureau.
Taal bou Yallah taaal… disent les ouolofs.

Cébé

À voir aussi

Soupçonné de corruption, l’ancien ministre sénégalais Cheikh Tidiane Gadio a été arrêté aux États-Unis

L’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, candidat malheureux à la présidentielle de …

Dialogue sans l’opposition significative Le « monologue » d’Aly Ngouille Ndiaye

Le dialogue national s’ouvre aujourd’hui entre le pouvoir, une partie de l’opposition et de la …