Accueil / ACTUALITES / GO : ‘’Oussou Borom’’ décret

GO : ‘’Oussou Borom’’ décret

«Pour moah han, c’est Ousmane Séye le meilleur avocat de la ville. Qui ? Me El hadj Diouf ? Nouons ; Tu rigoles. Il est trop brouillon. Ensuite affaire boy rek lay def. »
Cette discussion volée à deux étudiants en pleine conversation résume-t-elle assez bien la situation ? En tout cas, la robe noire est assez outillée pour déterrer un décret qui nous échappe ou une loi esquintée par le temps. Sans être procédurier comme Me Doudou Ndoye, il doit être le style bon étudiant qui « parcourusse tout. Ainsi , dans l’ affaire Khalifa Sall, pour mettre définitivement un terme à la polémique autour de la Caisse d’avance, il nous a encore miraculeusement ressorti un décret signé en 2003, qui réglemente la gestion de la Caisse d’avance (Régie d’avance pour être plus précis) et qui, dès lors, ne peut plus fonctionner comme des Fonds politiques. En gros, ce n’est pas une histoire de fonds politiques, mais bien de caisse d’avance soumise au contrôle de l’État.

Mais…..pourquoi enfoncer des portes déjà ouvertes par tous ceux qui en ont contre le maire de Dakar ? Qui ne savait pas que jusqu’a l’extinction du Soleil (comme dit le ndanane pygmée) la discussion allait se poursuivre entre tenants de caisse noire et de caisse d’avance ?

Cébé

À voir aussi

2eme jour de plaidoirie La défense de Khalifa démontre en quoi ce «procès est politique »

Les avocats de Khalifa Sall et ses co-prévenus étaient, hier, dans leur 2e jour de …

8 personnes tuées dans un accident sur la route de Porokhane

Une collision entre un car « Ndiaga Ndiaye » et un bus a fait plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *