téléchargement

GO Père Ouza devient…gaga

C’est connu. De 7 à 77 ans, le musicien n’est normal que s’il continue de se voir proposer des contrats. Passé cet âge, il devient un peu olé olé. Pour ne pas dire gâteux. Dans une interview qu’il vient d’accorder à des confrères, le père émérite de Adiouza a sorti des tas d’énormités. Entre autres et au moment où tout le monde s’éloigne de ces pestiférés, son admiration restée intacte pour les présidents Yaya Jammeh et Robert Mugabé.

Sans doute pour ce qu’on appelle leur africanité, puisqu’il est de notoriété publique que depuis 1888 (date approximative de la naissance de l’artiste), Ouza est un fervent militant du panafricanisme. Même si de nos jours cela sonne un peu comme une coquille vide.

Ah ! S’il vivait en Gambie ou au Zimbabwe, avec ses chansons et ses prises de position connues mais qui surprennent parfois, sûr qu’il serait mort depuis longtemps, à Mile 2 ou à la prison de Bulawayo.

Cébé

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …