GO Flic ripou

GO Policiers ripoux ? Mais c’est plein mon quartier !

La vidéo du policier réclamant des sous aux passagères d’une voiture si elles ne voulaient pas être verbalisées, encombre bien évidemment les consciences sénégalaises, même s’il n’y a rien de nouveau sous les cieux.

Faut-il maintenant taper fort sur le flic, pour décourager de nouvelles initiatives ?

Ou mettre le paquet sur ces filles écervelées, ces enquiquineuses du net qui empêchent de tourner en ronde  tout en le faisant savoir au monde entier ?
Pour ma part, je penche pour les deux solutions à la fois. Rabattre le caquet aux donzelles pour leur apprendre que même si le Net est une grande démocratie, il y a des choses qui ne se font pas. Ensuite rappeler au policier que la pratique a beau être généralisée dans les rangs, ce ne sera jamais une raison pour faire du zèle et avaler publiquement des contraventions. Juste pour 3 simples malheureux mille francs. Cela pouvant signifier non-respect de l’administration à laquelle on appartient, ou non-respect de son statut de fonctionnaire.

Voilà pour le côté répression morale, …et virtuelle. Pourquoi virtuel ? Par ce que dans la réalité, c’est devenu banal, tout ça. Des scènes du genre se voient tous les jours. Il suffit de remplacer les filles au comportement un peu léger par des conducteurs fautifs, et de diminuer l’argent de la rançon, qui peut ne même pas faire 1000 frs par papillon.
Que dis-je ? Moins de 500 frs. Cela dépend de la position du mois. Entre le 25 et le 31 par exemple, comme à la bourse, la cotation peut dégringoler jusqu’à 200 frs, par ce qu’a cette date, plus personne n’a un sou en poche en poche. Juste les yeux pour pleurer.
Alors qui dit mieux, comme sanctions pour tous?

Cébé

Voir aussi

djibo-ka-senego

CNDT- Djibo dévoile les contours de sa mission

Le président de la Commission nationale du dialogue des territoires (CNDT), a dévoilé le contenu …

One comment

  1. Vus parlez des policiers corrompus; même au niveau des commissariats car vus allez payernune cntrenvation; on ne vous donne pas une quitance. Ou va l’argent !

Open