GO  oumar-sarr-rewmi

GO : Quand l’ex numéro 2 charge le numéro 1

On ne le connait pas très bavard, l’ex numéro du parti Rewmi. Mais maintenant, on en sait un peu plus. Les rares fois où le gars la sort, c’est pour des déclarations malheureuses. Parfois maladroites et non circonstanciées.
S’expliquant sur les raisons pour lesquelles il veut obtenir le pardon des Sénégalais, il vient de nous faire un aveu de taille. Celui de ne plus pouvoir se taire, après que la presse nationale a accusé Idrissa Seck, son ancien patron, de graves accusations de détournement d’argent, sans que ce dernier n’ait pas daigné s’expliquer.
Pour Oumar Sarr, c’est alors suffisant pour rendre suspect numéro 1 de cette affaire et de rompre leurs relations, parce que personnellement, lui se serait immédiatement adressé à la police ou au parquet, pour laver son honneur ?
Mais a-t-il seulement oublié que pour diverses raisons, l’ancien Maire de Thiès peut penser autrement, avoir un avis différent, et la boucler ; en attendant des moments plus propices pour organiser sa défense ou sa contre-attaque ? Idy est-il obligé de penser textuellement comme son ancien adjoint ? Ce serait du gâchis.
La vérité est que le quidam Sarr doit avoir d’autres raisons de quitter Rewmi et d’attendre seulement maintenant, pour commencer à tirer à boulets rouges sur son ex leader, depuis le temps qu’ils se connaissent.

Lesquelles ? « Danguène ma may sama diame ! » Vous êtes assez grands pour réfléchir tous seuls. Faut quand même ne pas toujours nous coller la responsabilité des déflagrations de nos partis politiques.

Cébé

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… AFFAIRES KARIM, PETRO-TIM, OFNAC, REBEUSS Le Macky : un bloc bloqué

Macky est dans un étroit imbroglio. Il est à la pénible épreuve du pouvoir. Il …