djihadiste-

Go Souvenirs Jihadistes

J’en ai encore des frissons ! Hier, au retour d’une petite pérégrination dans un endroit assez excentré, j’ai pris un des nouveaux bus Dakar Dem Dikk (DDD).
C’était bondé, comme d’hab., naturellement. Pour passer le temps, je lisais les messages publicitaires qui défilaient sur un petit écran, même si cette injonction : «  Avancez au fond » me faisait sourire. Était-ce bien Français ?
J’en étais en tout là, ébaubi, quand je vis trois hommes de teint métissé entrer dans le car, avec de gros sacs en bandoulière. Comme dans leurs grands burnous, ils avaient l’air très Jihadistes (ou assez Maures, selon) je me disais que notre dernière heure était sans doute arrivée.

Je les observais méticuleusement et j’attendais juste des déflagrations, quand le receveur qui n’avait rien perdu de la scène, me tapota l’épaule, en riant, et m’assurant que nous n’avions pas affaire à des kamikazes. Juste une équipe de jeunes basketteurs qui revenaient des entrainements.
Ouuuuffff !

Certainement, le gars devait me surveiller depuis un bon moment sans le manifester.

Mais plus j’y pense, plus je suis convaincu que notre protection dépend plutôt de nous. Techniquement, nous n’aurions jamais eu le temps d’appeler au secours.

Cébé

Voir aussi

direc

[SUIVEZ EN LIVE HD] : Ouverture de la 5ème édition de l’Université Républicaine de la COJER à Saly Portudal