ACTUALITE

Go : Tam’s ? Mouy guerrier !

  • Date: 27 juillet 2015

Quand l’affaire a éclaté, il y a eu des tas de réactions dans la presse. Ceux qui ont relayé sans autre forme de procès et qui ont demandé le retour immédiat du consul à Dakar. Ceux qui, par circonspection, ont demandé à y voir plus clair, avant de se prononcer. Enfin ceux qui, comme Souleymane Jules Diop, sont allés jusqu’à dire que cela pouvait être un coup fourré et qui, au passage, n’ont pas manqué, à tort, le minsitre Mankeur Ndiaye. Certainement, pour solder des comptes personnels.

Mais, quand des collègues et des amis de Tamsir Faye sont, à leur tour, entrés dans la danse, en indiquant que c’est un multirécidiviste, les choses se sont alors corsées pour le petit diplomate sérère.

Ainsi, Tam’s serait-il bel et bien coupable des faits qu’on lui reproche, et il ne restait plus seulement qu’à déterminer le genre de breuvage qu’il aurait ingurgité, pour expliquer son comportement.

Selon certains «pros» sollicités, on peut tout de suite effacer le vin, les autres spiritueux, la bière ou le mousseux. Même pas le «seung» amélioré, même si nous avons affaire à un parent de Senghor. Ces trucs là ne font pas autant de bruit, d’après nos spécialistes. Car si c’est le «rosé», on s’en sort peut-être au maximum, avec une envie trop folle de «taquiner» une fille. Et si c’est une bière, plutôt des maux de tête, quand on a beaucoup bu. Pareil pour le martini et les pastis qui sont souvent mélangés avec du soda, pour permettre leur accès aux dames et aux gentils messieurs.

Mais quand on flirte sévérement avec le Whisky, le gin ou la vodka, il est impossible de prévoir la suite. On se la fait toujours raconter par la suite, et il vaut mieux, si on est consul, rentrer dans son pays, et attendre le courier diplomatque pour connaître le fin mot de l’histoire.

C’est ce que vient sagement de faire Tamsir, avec …l’appui du gouvernement sénégalais. Un point, c’est tout, comme dit le mari de Marème.

Cébé

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15