Accueil / ACTUALITES / GO : Volons au secours de Karim

GO : Volons au secours de Karim

Ce n’est pas parce qu’il faut appeler un chat un chat, qu’on ne les aime pas. Ce n’est pas non plus parce qu’on prête à Karim (pas celui qui est en taule, l’autre, à la VDN) l’art d’oublier de payer ses factures Senelec, qu’il ne mérite pas notre soutien dans sa guerre contre l’entente illicite, voire la complicité active qui règne chez nos opérateurs de téléphonie.
Sonatel, Tigo, et Expresso…Franchement, on peut mieux faire. Alors que chaque année ces multinationales nous prennent des dizaines de milliards de francs malgré leurs réseaux pourris, les voilà maintenant qui refusent d’allonger une trentaine de milliards pour l’attribution de la 4G, obligeant ainsi l’ARTP à songer à un appel d’offres aux opérateurs internationaux.
Que méritent-elles selon vous, ces sociétés qui à chaque promotion de leurs produits, garantissent les salaires mensuels de leurs employés ?
Pour moi, rien d’autre que le mépris de Karim qui doit aller voir ailleurs, et pas loin, quand on sait que de nos jours, celui qui a la possibilité de se payer une licence de téléphone s’assure aussitôt sa fortune. Comme je les connais, Sonatel et Cie vont encore attendre le dernier moment pour se manifester et demander une réduction pour le prix de la 4G. Mais c’est là que Abdou Karim (pas celui qui est en taule, l’autre, à la VDN) doit les attendre, et même serrer la visse quand elles se présenteront pour négocier.
Les affaires sont les affaires. Alors, soyons solidaires avec l’ARTP pour notre propre intérêt.

Cébé

Share This:

À voir aussi

CRISE DANS LA COOPÉRATION DE PÊCHE AVEC LE SÉNÉGAL Les exigences de la Mauritanie se précisent

La réflexion sur la crise en vogue dans le secteur de la pêche se poursuit …