mbaye

GO : Zator rate une occasion de…. la boucler

Le dicton est très clair. Seuls les imbéciles ne changent pas. Et si c’est cela que le député Zator Mbaye reprocherait à Malick Gackou, c’est que lui-même n aurait rien compris au jeu, malgré son statut de parlementaire. A moins de faire semblant pour des raisons strictement propres ou promotionnelles…
Mais lisons d’abord ce qu’il avance comme leçons de morale, dans sa prose filandreuse et barbelée :

. « Le parti est en train de se départir de toutes ses feuilles mortes, toute cette gangrène, qui ralentissait à un moment donné le parti. Toutes ces personnes avaient ourdi une stratégie depuis le congrès de 201, pour paralyser les différentes structures sous la vision éclairée de Malick Gackou qui avait son plan. Il fallait neutraliser le mouvement des jeunes, neutraliser celui des femmes et aussi quelques personnalités du bureau politique. Aujourd’hui il se découvre à la face du monde, parce que je demeure convaincu que tous les efforts qu’il est en train de mener dans son nouveau « Grand parti » ou « grand petit parti », s’il les avait menés dans le parti on n’en serait pas arrivé à ce niveau. (……..) Cela peut émouvoir les gens, mais nous autres qui étions là…, je peux vous assurer qu’un jour il a juré sur le coran qu’il ne quitterait jamais le Président Niasse. A sa place j’aurais rendu un hommage au président Niasse qui a construit un nouveau leadership politique. Nous avons pu apprendre, assimiler et essayer de montrer ce que nous avons appris. Nous jeunes qui sommes à la fin de sa carrière politique, nous avons une responsabilité plus importante que ceux là qui ont été avec lui au début de sa carrière. Nous devons lui assurer une très belle sortie de carrière politique. »

Et alors ? Après avoir assuré sa fidélité à Niasse, Gackou n’a-t-il pas le droit de changer d’avis s’il se rend compte que son modèle a aussi changé ? N’a-t-il pas, non plus, la liberté d’essayer de voler de ses propres ailes, s’il est conscient que son avenir politique risque d’être hypothéqué dans l’AFP ?
Pour toutes ces raisons, les réflexions de Zator ne paraissent pas briller pas par leur intelligence, leur pertinence et leur correction. . Nous ne connaissons pas Malick Gackou. Mais pour ne l’avoir jamais entendu critiquer son parti d’origine, il mérite le respect, et autant d’égard, de ses camarades.

Cébé

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …