ECONOMIE

Golf Sud Les femmes réclament des financements

  • Date: 16 février 2016

Réunies autour d’une structure dénommée « And Ci Deg », les femmes de la Commune de Golf Sud, qui se réclament du député Ndèye Awa Mbodj, demandent des financements pour pouvoir dérouler leurs activités génératrices de revenus. Elles lancent un appel à l’endroit des autorités pour la construction d’un centre où elles pourront exercer des séances de formation.

L’appel des femmes de Golf Sud est unanime. Par la voix du député Ndèye Awa Mbodj, elles sollicitent l’État. « Ce n’est pas la première fois que les femmes de Golf Sud ont fait des formations », déclare l’élu du Peuple. Et de renchérir : « Nous exploitons beaucoup de produits que nous allons exposer ou distribuer aux vendeurs. Les femmes de la banlieue ont besoin d’aide et de soutien. L’émergence annoncée de part et d’autre par les
autorités veut dire former les femmes et leur octroyer des financements tout en renforçant leurs capacités ». Selon elle, la structure qu’elle dirige porte le premier nom de « And Xex Ndol » et a vu le jour depuis longtemps. Un centre social fait aussi partie des doléances des femmes de Golf Sud car les formations se font dans les maisons. « Notre demande, qui a été toujours exposée auprès de nos autorités, reste toujours sans succès. Cette fois, c’est encore le président de la République qui est interpelé. Nous ne sommes que des femmes du développement qui s’activent avec nos maigres moyens. Nous demandons l’ouverture rapide de l’hôpital « Dalla Jam » pour permettre aux femmes et aux jeunes de la Commune de Golf Sud d’y travailler », plaide Ndèye Awa Mbodj. Et d’ajouter : « Chaque formation qui regroupe plusieurs personnes ne dure que des jours et la prise en charge est assurée volontairement par elles-mêmes. Elles sont toutes accompagnées et encadrées ».

S’exprimant sur un autre registre, l’honorable député déclare : « Le débat sur la double nationalité n’est pas important au moment les questions du terrorisme et de l’homosexualité doivent être réglées. La quasi-totalité des membres du gouvernement détient des doubles nationalités. Ce débat n’a pas sa raison d’être. Les besoins les plus urgents sont la pauvreté, le chômage des jeunes, entre autres préoccupations ».

Sada Mbodj

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15