SPORT

GORGUI SY DIENG SE LACHE « Je vais Gagner l’afrobasket et corriger toutes nos bêtes noires »

  • Date: 27 mai 2016

 Son ambition avec les Lions, ses projets sociaux-sportifs, sans détours.  Gorgui Sy Dieng dit tout.

Vous organisez encore un Camp de basketball pour les jeunes. Pourquoi cette initiative ?

Je me suis inspiré de mon parcours pour initier ce camp de basketball destiné aux jeunes pratiquants. Ce sont ces genres d’initiatives qui m’ont permis d’arriver à ce niveau (NBA). En réalité, un sportif a plus de chance que quand il est suivi.  C’est pourquoi, j’ai créé ce cadre pour discuter avec les jeunes et partager avec eux, mon expérience.

Qu’est-ce que ce camp peut apporter à ces jeunes ?

C’est tout bénéfique pour eux. Ils pouvaient dépenser de l’argent pour une formation. Par contre, là, ils auront tout à leur disposition et gratuitement. Ils auront aussi la chance de voir de grands noms, qui, peut-être, sans ce camp, ils n’auraient eu jamais l’occasion de  croiser dans la vie.

Quel appel lancez-vous aux autres sportifs qui évoluent dans le haut niveau et à l’endroit de l’État ?

Dieu m’a donné la possibilité de pouvoir aider. Je le fais sans arrière penser. Aux autres qui le peuvent, ils doivent faire autant, avec les moyens du possible.  Mais, il est toujours bon de regarder derrière et d’aider les nécessiteux ; c’est très important. Ça permettra de regarder ces concitoyens en face, après sa carrière.

Quel don comptez-vous donner ?

C’est un lot de matériels qui fait surtout défaut à l’Hôpital de Kébémer. Comme le bloc opératoire. Et si Dieu m’en donne les moyens, je compte élargir ces actions dans d’autres localités du pays.

Quelle est la valeur de ce don ?

J’ai dépensé pas moins de cent millions pour ce geste. C’est un matériel de dernière génération. Il n’y en a pas encore beaucoup chez nous.

Sur le plan sportif, est-ce que  Gorgui est prêt pour le tournoi pré-olympique ?

On est en train d’y penser. Cela dépend d’abord de mon état de santé. Si physiquement je serais apte. Et après, on en parlera avec mon staff, mes proches et les fédéraux. Je sais désormais que le Sénégal tout entier attend beaucoup de moi. Certains se disent rassurés que quand ils me voient en sélection et je ne compte pas les décevoir.  C’est pourquoi, il me faut être apte sur tous les plans pour espérer les satisfaire. C’est une grande chance de représenter son pays. Je ne badine pas avec le maillot national, parce qu’il fut un temps, c’était mon rêve de porter ce maillot. Le processus a été long. Je me rappelle que chez les juniors, j’ai été écarté du groupe. Chez les séniors aussi, on m’a écarté à la dernière minute pour un autre joueur. Mais en partant, j’avais déclaré qu’un moment viendra, je serais le patron de cette équipe. Et voilà Dieu merci. Juste pour dire, tout en gardant mon humilité,  comment j’ai cru à mon talent.

Avez-vous un rêve avec cette équipe ?

Personnellement, je m’engage à faire même l’impossible pour offrir le titre de champion d’Afrique au Sénégal. S’il plait à Dieu, si le Sénégal se qualifie en 2017, avec l’aide de mes coéquipiers, je veux  redorer le blason du basketball sénégalais. J’avoue que la défaite que le Sénégal a concédée contre l’Angola en 2005 me reste toujours en travers de la gorge. Je suivais ce match à la télé alors que j’étais encore gamin quand Cipriano et ses coéquipiers massacraient notre équipe ; c’était dur. C’est pourquoi, je m’étais engagé à prendre cette revanche sur l’Angola en Tunisie lors du dernier afrobasket. Il en sera ainsi pour toutes les équipes qui ont battu le Sénégal, ces dernières années. Je suis déterminé à les corriger une à une.

Propos recueillis par Jacques GOMIS

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15