Accueil / ECONOMIE / GOUVERNANCE LOCALE Plus de 4 milliards pour 105 collectivités locales

GOUVERNANCE LOCALE Plus de 4 milliards pour 105 collectivités locales

 Le Pndl a procédé, hier, au lancement du Projet de promotion de la participation citoyenne à la planification, la budgétisation et la gestion des affaires locales au sein de 45 collectivités locales-pilote au Sénégal. A terme, le Projet vise 105 collectivités locales, pour un montant global de 4 milliards 700 millions de FCfa.

Le Programme national de développement local (Pndl) a lancé, hier, le Projet de promotion de la participation citoyenne à la planification, la budgétisation et la gestion des affaires locales au Sénégal. Un projet de trois ans, qui couvrira 105 collectivités locales dans l’ensemble des 45 départements du pays, pour un montant global de 4 milliards 700 millions de FCfa. En réalité, afin de donner plus d’ampleur à l’implication directe des populations dans la mise en œuvre des politiques locales, la participation citoyenne a été élevée au rang de principe au côté de celui de la libre administration des collectivités locales. La précision a été faite par le Secrétaire général du ministère des Collectivités locales, Etienne Turpin.

Ainsi, souligne-t-il, il est proposé, comme mécanisme opérationnel, la création, dans chaque collectivité locale, d’un cadre de concertation. Dans cette même optique, il est préconisé la formalisation des initiatives constatées à l’échelle communale, à travers les conseils consultatifs de quartier ou de village, a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que ces innovations, introduites par l’Acte 3 de la Décentralisation placent le citoyen au cœur de la démarche de l’Action publique. Mieux, poursuit-il, cela constitue aussi une réponse à la nécessité de générer assez de ressources pour mener des projets favorisant le développement durable. Turpin est d’avis qu’il reste évident qu’une bonne maîtrise de l’assiette fiscale, en vue de l’amélioration des recettes fiscales, demeure suspendue à un renforcement des réseaux sociaux et à une bonne collaboration entre les élus locaux et les autres segments de la communauté. C’est là, tout l’intérêt pour une collectivité locale d’asseoir un budget participatif avec tous les avantages qu’il peut bien procurer aux autorités locales et à la Société civile. Ainsi, il est proposé, comme mécanisme opérationnel, la création, dans chaque collectivité locale, d’un cadre de concertation. Ce cadre, dont les modalités d’organisation et de fonctionnement sont fixées par décret, est consulté sur les plans et projets locaux de développement.

Auparavant, le Pndl a eu à procéder à  l’élaboration des budgets et l’allocation de 1 milliard 400 millions de FCfa à deux cycles de budget aux collectivités locales concernées. Rien qu’en 2015, un montant de 1 milliard 800 millions de francs Cfa a été alloué au Guichet Budget Participatif et 40 millions Fcfa aux 45 collectivités locales ciblées. Il s’agit des 2 communes les plus pauvres dans chaque région, des 3 départements les plus pauvres du pays et des départements chef-lieu de région, à l’exception de Dakar remplacé par Guédiawaye.

Quid de l’expérimentation dans 28 collectivités locales-pilote, il s’est agi de la  formation d’une vingtaine de facilitateurs sur le budget participatif. A terme, le Projet touchera 105 collectivités locales, pour un montant global de 4 milliards 700 millions de FCfa.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

AFRIQUE-ECONOMIE-SOMMET Macky Sall appelle à une recapitalisation de la Bad

Le président Macky Sall a appelé, mardi, à Ahmedabad (Inde), en marge des 52es assemblées …