ECONOMIE

Gouvernances des entreprises : « L’audit doit être perçu comme une exigence normale et non un règlement de compte », selon Abdoul Aziz Tall

  • Date: 16 novembre 2015

Le ministre chargé du suivi du Plan Sénégal émergent (Pse), Abdoul Aziz Tall, a présidé, avant-hier, la première édition de la conférence sur « l’arrêté des comptes et la gouvernance d’entreprises », organisée par le Cabinet Kpmg. Il a soutenu que l’audit est une exigence normale en démocratie et non une volonté de ternir l’image de quelqu’un.

« L’audit n’est pas une volonté de ternir l’image de qui que ce soit voire de chercher à régler des conflits politiciens, il s’agit d’une exigence normale en démocratie de rendre compte d’une gestion, notamment de deniers publics », a déclaré le ministre en charge du suivi du Pse, Abdoul Aziz Tall. Il participait à la première édition de la conférence sur le thème « « l’arrêté des comptes et la gouvernance d’entreprises », initiée par le Cabinet Kpmg. Selon lui, l’audit est un exercice naturel en vue d’asseoir une gouvernance de qualité au profit des citoyens à qui il faut rendre compte de la gestion de leurs ressources. En effet, selon lui, dans son axe 3 relatif à la gouvernance, le Pse porte en lui le dessein de réformer notre pays pour moderniser l’action publique, son organisation et son fonctionnement. Ces réformes structurantes, à son avis, constituent un jalon important dans l’immense chantier de modernisation du service public pour asseoir une administration efficace et orientée vers un impératif de performance et d’économie.  Il souligne la nécessité d’impulser une pratique de bonne gouvernance dans la gestion des ressources aussi bien des entités du privé que celles du public. M. Tall soutient également que, dans un souci d’assurer une « gouvernance vertueuses », l’Etat du Sénégal s’attache au respect des procédures, normes et valeurs qui régissent la gestion des structures publiques, parapubliques, également des entreprises privées, eu égard à leur rôle déterminant dans la stratégie vers l’émergence économique. « C’est dans l’esprit de rigueur que nous arriverons à préserver les ressources de la communauté nationale et à optimiser leur utilisation en cohérence avec les orientations définies par le Chef de l’Etat », souligne le ministre.

Tirant profit des expériences des périodes écoulées, le Pse, à en croire M. Tall, s’est attelé à bâtir un consensus sur un certain nombre de principes à élever au rang des règles de gestion du processus de développement, en particulier la gestion vertueuse des ressources publiques, un alignement de la structure des dépenses publiques sur les priorités de développement. Les entreprises privées, au-delà des résultats financiers « positifs », doivent s’attacher à la qualité de leur gouvernance pour entraîner, dans leur environnement, toute une chaîne de valeurs ajoutées positives, prône-t-il.

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15