FAITS DIVERS

Grand banditisme à Saint- Louis 12  personnes arrêtées dont deux femmes

  • Date: 12 juin 2015

unnamed (1) 

La légion Nord a mis fin aux agissements d’un gang très bien organisé. Traqué depuis plus de deux mois, c’est finalement ce week-end que le mythe s’est effondré. La bande opérait entre Saint-Louis, Matam, Rosso, Diourbel, Louga, Thiès,  entre autres. Douze personnes ont été arrêtées dont deux femmes, avec un arsenal impressionnant.

  Les brigades de la gendarmerie de Saint-Louis, Louga et Matam ont pêché de gros malfrats dans la mare interlope. Le modus opérandi des malfrats  était très bien huilé. Mais, les hommes de Daouda Diop, commandant de la légion Nord, ont pu déjouer leurs stratégies et mis aux arrêts la majorité des membres de la  bande qui étalé ses tentacules dans tous le pays. Diverses catégories d’armes à feu, balles réelles, marteaux et autres ont été saisis lors des perquisitions menées dans différents endroits, en plus de 15.000 francs, reste du butin de l’agression de la Senelec de Richard-Toll, pilotée par les cerveaux du groupe, A.K.N et O.Z. il a fallu plus de deux ans pour mettre hors état de nuire les  malfrats qui écumaient sans pitié le pays. Le clou de l’opération  a eu lieu il y a quelques jours, simultanément dans plusieurs localités des trois régions administratives, selon le commandant de la légion Nord, Daouda Diop qui était face à la presse hier. «Les compagnies de Saint-Louis, Matam et Louga étaient dans une opération de grande envergure pour lutter contre le banditisme. C’est une opération qui a démarré il y a plus de deux ans. Elle a abouti, à la fin du week-end, à l’arrestation d’un groupe d’individus», a précisé le commandant Diop qui pilote les trois régions administratives.

De puissants recéleurs

Nos radars nous ont informés que de puissants recéleurs permettaient au gang d’écouler le butin, après chaque opération.  Ce qui fait que plusieurs têtes sont tombées dans cette opération de la gendarmerie. «C’est la première  fois dans la zone de Saint-Louis qu’on met la main sur un groupe aussi important. Ce gang a commis  vingt attaques à main  armée,  depuis plus de deux ans. Il est aussi important vu l’étendu géographique dans lequel il opérait. Ces voyous faisaient la navette entre plusieurs villes du pays surtout à Touba, Diourbel, Thiès, Saint-Louis, Louga, Matam et Rosso. Mais l’enquête continue et on aura certainement d’autres surprises» révèle le commandant Daouda Diop. Ce groupe, a-t-il précisé, est composé de 15 personnes de différentes nationalités. Très bien organisé, il a pu sévir pendant deux ans et dérober plus de 180 millions de francs CFA.  L’internationalisation du réseau est attestée par le nombre important de transferts d’argent vers d’autres pays.

Un septuagénaire dans le gang

Un vieux de 75 ans est parmi les personnes arrêtées par la gendarmerie de Saint-Louis. Hier, lors de la présentation des mis en cause, il avait la tête baissée, comme méditant sur son sort, entre es jeunes âgés à peine d’une vingtaine d’années. «Les deux cerveaux de la bande vivaient à Saint-Louis et à Rosso Sénégal. Ils n’ont pas opposé de résistance. Au début, certains niaient, mais à la fin, ils ont tous reconnu les faits qui leur sont reprochés. Pour le moment, les arrestations se poursuivent dans les villes de Saint-Louis, Rosso, Yang-Yang, Dara, Touba, Thiès, Ross Béthio, entre autres. Parmi les 12 personnes arrêtées, on compte deux femmes. Le groupe ciblaient les boutiques et magasins», a précisé le commandant Diop, selon qui, les 12 personnes arrêtées ont été présentées au juge, pour instruction.

Ousseynou DIOP

 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15