« Grand Oral »- Abdoulaye Wilane sur la libération annoncée de Karim Wade :  » Dans un Etat de droit, lorsque la justice traite d’un sujet jusqu’à terme… »

L’ancien ministre Karim Wade va humer très prochainement l’air de la liberté à la faveur d’une grâce présidentielle. Sur ce sujet, Abdoulaye Wilane, porte parole du parti socialiste membre de la coalition au pouvoir à donné son avis ce samedi. Voici ce qu’il a dit :  » Moi je me veux un militant de l’Etat de droit. Dans un Etat de droit, lorsque la justice traite d’un sujet jusqu’à terme, la loi, quelle que soit sa rigueur, puisqu’elle s’applique à des hommes, il faut l’humaniser. Dans le droit sénégalais, dans la constitution, il ya une prérogative du président de la République, précisément défini à l’article 47 de la Constitution qui dispose que le président de la République peut faire grâce. Si dans les conditions que voilà, le président de la République décide de faire grâce à Monsieur Karim Wade, je veux leur souhaiter tous, tout le bonheur possible. Je souhaite que Monsieur Karim Wade recouvre la liberté. Dans ce cadre là, mon parti à clairement analysé la situation. Premièrement, tout le monde a voulu et veut encore que le traque des biens supposés mal acquis se poursuive dans le cadre de l’Etat de droit; c’est à dire que force reste à la loi mais qu’on respecte le droit de tout prévenu et de tous les incriminés. » Abdoulaye Wilane par ailleurs maire de Kaffrine était l’invité de l’émission « Grand Oral » de ce samedi sur la radio rewmi fm (97.5).

Voir aussi

RENTREE POLITIQUE DE MAMOUR DIALLO- Le Pm demande la dissolution du Mouvement ‘’Dolly Macky’’ dans l’Apr

Le Directeur national des Domaines, Mamadou Mamour Diallo, par ailleurs responsable du Mouvement ‘’Dolly Macky’’, …

One comment

  1. A mon avis la traque des biens mal aquis c’est chose très vulgaire et très archaic, la bourgeoise s’est terminée le monde