Accueil / ACTUALITES / « Grand Oral »- Aliou Sow président de MPD/Ligguey :  » je propose la dissolution de l’Assemblée nationale et le couplage des législatives avec le référendum »

« Grand Oral »- Aliou Sow président de MPD/Ligguey :  » je propose la dissolution de l’Assemblée nationale et le couplage des législatives avec le référendum »

REWMI.COM-Dr Aliou Sow, ancien ministre sous Abdoulaye Wade était l’invité de l’émission « Grand Oral » de ce samedi 7 Novembre 2015 de la radio Rewmi fm (97.5). Le président de « MPD/Ligguey » a donnè son avis sur les questions de l’actualité politique, économique et sociale du pays. Aux questions des journalistes Fatou Thiam Ngom Kane et Youssouf Mané, M. Sow à répondu de manière claire et précise, sans langue de bois.

 » Les députés ont perdu la confiance du peuple »

Suite aux événements malheureux qui ont eu lieu à l’Assemblée nationale, le Dr Aliou Sow avait préconisé la dissolution de l’institution. Pour justifier sa position, il fera remarquer qu’ « on n’a jamais connu ça ». Il ne semble pas très surpris par ce qui se passe dans l’hémicycle. C’est le résultat, selon lui de l’impreparation du parti de Macky Sall (Apr) pour gérer le pays. Aliou Sow se dit déçu et dépité d’autant plus que c’est l’image du Sénégal qui est ternie par les parlementaires de cette législature qu’il considère comme la plus nulle de l’histoire. Il prône sa dissolution parce que, dit-il, les députés ont perdu la confiance du peuple. Le président du MPD/Ligguey propose, après la dissolution, le couplage des élections législatives avec le référendum annoncé par le chef de l’État « pour économiser de l’argent ». Aliou Sow est d’avis que Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale ne doit pas banaliser ce qui se passe à  l’Assemblée. Il qualifie le raisonnement de ce dernier par rapport au problème de faible. Par ailleurs, l’ancien ministre se dit choqué de constater que le Président Macky Sall à choisi de s’acharner sur tout ce qui est proche de Wade. Il en veut pour preuve la conduite de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), mais aussi les accusations de vol formulées par des proches de Macky contre Wade au lendemain de sa défaite.

« Je n’ai jamais quitté Abdoulaye Wade »

« Je n’ai jamais quitté Wade, d’ailleurs je lui ai rendu visite à Versailles il ya moins de 10 jours » infirme-t-il. Avant d’asséner :  » le Pds n’a pas l’exclusivité de l’héritage politique et intellectuel de Wade »

Ambitions du MPD/Ligguey 

Aliou Sow ne s’en cache pas. Il travaille exclusivement à conquérir la présidence de la République du Senegal. Ses ambitions ne sont ni ministérielles encore moins parlementaires même si (….) prévient-il.

« Macky Sall sera réélu dès le 1er tour »

« Que Macky Sall s’en aille n’est pas mon combat » à fait savoir Aliou Sow. Qui précise :  » je ne suis pas malheureux que Macky Sall devienne président de la République ». Il rappelle que lors de la présidentielle de 2012, après Wade, son choix était de loin Macky Sall.

Même s’il est d’avis que le régime de Macky Sall à déçu tous les Sénégalais, Aliou Sall se dit certain que l’actuel président sera réélu dès le 1er tour lors de la présidentielle prochaine.

 » Idrissa Seck peut faire mal si… »

Connu pour son inimitié avec Idrissa Seck, Aliou Sow semble revenir à de meilleurs sentiments vis-à-vis du président du Conseil Régional de Thiès. « Je m’interdis dorénavant de ternir mes relations avec Idrissa Seck depuis le décès de ma maman ». D’ailleurs, confesse t-il, « il n’est pas exclu qu’on nous voit ensemble un jour ». Selon lui, Idrissa Seck peut faire très mal s’il réussi à ressembler les libéraux autour de lui.

« L’État n’a pas encore donné la preuve de menaces terroristes « 

Aliou Sall n’a pas vu les raisons de s’alarmer si on le croit. Tout ce qu’il constate ce sont des sermons excessifs, « l’Etat n’a pas encore donné la preuve de menaces terroristes. Cependant il reconnaît que le Sénégal n’a pas les moyens de se protéger contre le fléau même si nous avons de très bons services de sécurité.  » Avec un budget inférieur au budget des ministères des forces armées de certains pays ce n’est pas évident ».

REWMI.COM

À voir aussi

Polémique sur le dispositif de controle- le CDC sous controle de la Cour des comptes et de l’Ige

La caisse des dépôts et de consignations (cdc) est bien soumise à un dispositif de …

Non-paiement de sa consignation : Khalifa Sall noir de colère

La journée de Khalifa Sall n’a pas été joyeuse, jeudi dernier, après que la Cour …