Accueil / ACTUALITES / Grand Oral: Me Mousssa Diop : « Je m’engage à payer ces dettes avec les moyens de Dakar Dem Dikk d’ici à décembre »

Grand Oral: Me Mousssa Diop : « Je m’engage à payer ces dettes avec les moyens de Dakar Dem Dikk d’ici à décembre »

Le directeur général de la société de transport public Dakar Dem Dikk a été, ce matin, l’invité du Grand Oral. Devant les journalistes Fatou Thiam Ngom Kane et Youssoufa Mané, Me Diop a tenté d’édifier les auditeurs de la 97.5 Rewmi FM sur le problème qui secoue la direction de Dakar Dem Dikk et les syndicats. L’invité du Grand Oral explique : « En tant que directeur général de Dakar Dem Dikk, on ne m’avait pas beaucoup entendu. Lorsque j’ai pris fonction, j’ai trouvé la maison avec beaucoup de difficultés. Vous savez que le secteur du transport est un secteur déficitaire. Quand on trouve des problèmes, la continuité de la gestion doit nous conduire à tout simplement d’essayer d’éponger ces dettes là. Vous savez que Dakar Dem Dikk exerce une mission de service public avec un système qui est bien ficelé. Les prix fixés depuis 1988 n’ont pas bougé à savoir 150 francs la première section. On nous impose des distances à faire, des lignes à assurer et des horaires à assurer pour le bien être de la population dans le cadre de la mobilité urbaine. Lorsque je suis venu j’ai trouvé des dettes concernants l’Ipm c’est-à-dire la prévoyance maladie des salariés. Je tiens à préciser que les encours  sont payés depuis juillet 2014. J’en ai des preuves à l’appui sinon les salariés seraient partis en grève depuis. J’ai aussi trouvé les arriérés de mes prédécesseurs. J’ai remis en cause ces dettes là et j’ai dit que je vais essayer de faire de mon mieux pour les solder ». Avant de poursuivre : « C’est dans ce cadre que j’ai pris l’engagement le 5 mars 2015 à travers un procès verbal de conciliation compte tenu aussi de la situation de la maison, les recettes ne permettent pas de payer les salaires. Mais jusqu’à présent les salaires sont payés à la datte due. Je me suis également dit que je vais essayer de tomber d’accord avec les délégués du personnel à ne pas confondre avec les délégués syndicaux. Ce sont les délégués personnels qui ont saisi les tribunaux pour dire qu’ils veulent que moi, qui ai trouvé une dette aussi colossale ici, de payer cette dette immédiatement. J’ai appelé les gens à la raison en leur disant qu’il faut faire des choses que la société peut supporter. On est tombé d’accord sur l’étalement de la dette, en raison de 150 millions par mois et ce jusqu’au mois de décembre avec début d’exécution au mois de juillet 2015. Parce que chaque année nous attendons la loi de finance rectificative et nous vivons également de la compensation. Toutefois, je leur ai dit que si je reçois l’argent je le transmets. Donc soyons réaliste parce qu’il y’a beaucoup de choses que nous sommes en train de faire et vous pouvez patienter un peu. Mais ils n’ont pas voulu patienter et ils ont dit qu’ils vont saisir les biens de l’entreprise. Il faut dire qu’on a versé 100 millions en un mois ».

Rewmi.com/C.M.SARR   

Share This:

À voir aussi

« Eau Secours » !

Gouverner c’est prévoir, disait l’autre. Si les affirmations du ministre d’Etat Habib Sy s’avèrent, alors …