Grand Parti de Malick Gackou- Un an et déjà Grand !

  • Category : ACTUALITES
  • By : moussa keita
  • Date : 18 août 2016

Il y a un an, Malick Gackou créait le Grand Parti à la suite d’un refus d’une amblyope politique de subordination. Nul n’oublie, en réplique à ce refus, les injures insoutenables de Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée nationale du Sénégal, des injures qui faisaient tomber le masque d’un vieil homme égaré dans le labyrinthe d’un maquis où il se couve.

L’une des seules grandes valeurs qui restaient dans l’AFP, Malick Gackou, claqua la porte et prit son destin en main pour la conquête du pouvoir. Le 17 Août 2015, la Grand Parti naquit et il le voulut si grand qu’il baptisa son siège Nelson Mandela en guise de repère pour la constance de l’engagement.

Tous ceux qui, dans la défunte AFP de valeurs ne se retrouvent point dans la dissolution du parti dans le Macky ont rejoint le Grand Parti, laissant Niasse seul sur un perchoir de la législature la plus décriée de l’histoire.

En un temps record, le Grand Parti a tissé sa toile, refusant en même temps toute forfaiture et toute comédie comme ce dialogue national débuté sans jamais être mené, servant juste d’astuce pour faire passer un deal. Le Grand Parti a également voté Non contre un Référendum de trahison de serment.

Aujourd’hui, Malick Gackou a intégré le patrimoine national des congénères de Macky Sall, appelés à mener la bataille du renouvellement du personnel politique et de l’éloignement des octogénaires qui radotent et sanglotent, ayant un passé glorieux, mais ne disposant point d’avenir. Il a certainement lu Fanon pour qui « chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir ».

Une certaine génération a déjà trahi sa mission. Une autre, celle de Malick Gackou, Khalifa Sall, Ousmane Sonko et autres sont en train de remplir la sienne. Le peuple les suit.

Domou rewmi

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15