Accueil / ACTUALITES / Grève à la justice- le Sytjust remet ça !

Grève à la justice- le Sytjust remet ça !

Après les perturbations constatées dans les systèmes éducatif et sanitaire, c’est au tour des acteurs de la justice de ruer dans les brancards.

Après les secteurs de la santé et de l’éducation, le syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) menace de paralyser le service public de la justice par d’imminentes grèves. En effet, dans un communiqué parvenu notre Rédaction, le Sytjust « exige l’adoption du projet de décret modifiant le décret n° 2010-707 du 10 juin 2010 portant organisation et fixant les règles de fonctionnement du Centre de Formation judiciaire (Cfj), du projet de décret modifiant le décret n° 2011-509 du 12 avril 2011 portant statut particulier des fonctionnaires de la Justice. Mais aussi, du projet de décret fixant le mode de répartition des sommes versées au titre des droits de délivrance des actes en matière civile, commerciale, criminelle, correctionnelle, de simple police, des sommes retenues sur paiements effectués dans le cadre des saisies-rémunération et d’apposition de la formule exécutoire sur les ordonnances de contrainte en matière sociale, du projet de décret fixant les droits de dépôt et de délivrance des actes en matière civile et commerciale, et d’apposition de formule exécutoire sur les ordonnances de  contrainte  en matière sociale, du projet de décret modifiant le décret n° 2014-769 du 12 juin 2014 abrogeant et remplaçant le décret n° 91-490 du 8 mai 1991 fixant les conditions d’attribution et d’occupation des logements administratifs».

A en croire les syndicalistes, «ces projets de décrets ont été conjointement élaborés par le Sytjust et plusieurs ministères, dans le cadre de la mise en œuvre de la satisfaction des doléances majeures des travailleurs de la Justice sur lesquelles le gouvernement et le syndicat étaient tombés d’accord». Si rien n’est fait, les travailleurs de la justice menacent de paralyser incessamment le système. Par conséquent, ils sonnent la mobilisation, après le dépôt du préavis de grève en date du 24 octobre 2017 sur la table de Madame le Ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation Effectifs et du Renouveau du Service public.

M BA

À voir aussi

Rupture d’insuline: La PNA dément

La Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) dément les allégations relayées dans des médias, concernant la pénurie …

GO : Les politiciens parrainent aussi des mosquées

Du jamais vu. A plus de 50 ans d’existence, le marabout Serigne Souhaibou Diop n’avait …