Accueil / VIDEOS / Grève au Malick Sy de Thiès : Dianté et cie déchirent les OS de redéploiement des professeurs

Grève au Malick Sy de Thiès : Dianté et cie déchirent les OS de redéploiement des professeurs

Le lycée Malick Sy de Thiès a renoué avec la grève. Ce lundi matin, les professeurs ont tenu assemblée générale suite à un débrayage qui se poursuit demain, pour protester contre le redéploiement de certains de leurs collègues professeurs, vers d’autres établissements scolaires, décidés par le ministère de l’Éducation nationale en accord avec l’inspection d’académie. De leur côté, les élèves ont tenu une assemblée générale pour dénoncer ce redéploiement de leurs professeurs au milieu de l’année scolaire. Ils ont décrété un mot d’ordre de grève de 72 heures à partir de ce lundi 18 janvier 2016.

« Des redéploiements intempestifs, arbitraires et inopportuns » 

« Intempestifs et arbitraires et inopportuns, et qui ont des conséquences sur les familles des enseignants » : c’est en ces termes que Mamadou Lamine Dianté, le secrétaire général du Saems-Cusems a qualifié le redéploiement de professeurs du lycée Malick Sy de Thiès vers d’autres établissements. Ce, à quelques jours du démarrage des compositions du 1er semestre. « Nous refusons systématiquement les OS de redéploiement. Que ceux qui sont redéployés restent dans leurs établissements comme si de rien n’était. Et continuent avec les emplois du temps que les censeurs et les proviseurs leur ont délivrés au début de l’année. Que ceux qui ne sont pas encore concernés par les redéploiements refusent systématiquement de prendre de nouveaux emplois du temps. Que l’on continue avec les mêmes emplois du temps », a tonné Mamadou Lamine Dianté à Thiès. Le syndicaliste d’annoncer également le boycott du dépôt des sujets de compositions au lycée Malick Sy, par ledit syndicat.

Au micro de Seneweb, plusieurs parmi les professeurs concernés par ces redéploiements intervenus au milieu de l’année scolaire, des professeurs d’Espagnols surtout, s’estiment perturbés par cette situation qu’ils imputent à leur ministre de tutelle, Serigne Mbaye Thiam.

Señora Diop, professeur d’espagnol depuis 2008 au lycée Malick Sy, a reçu son nouvel OS (ordre de service) depuis le 15 janvier. Redéployée au lycée de Mont-Rolland, elle fait partie du surplus de professeurs d’espagnol que compterait le lycée Malick Sy. « Je ne peux pas concevoir avoir été ici depuis 2008, faire 8 ans de carrière et qu’on me dise que je suis en surplus. Nous refusons systématiquement de prendre ces Os. Néanmoins, nous allons continuer à faire cours avec les élèves. Parce que nous ne voulons pas les sacrifier. Chaque jour nous viendrons faire cours, à 9 h il y aura débrayage », annonce l’enseignante qui rappelle avoir inscrit ses enfants, des jumeaux, à l’école à Thiès. « Parce que ce n’est pas moi seulement qui vais me déplacer, c’est toute ma famille qui va se déplacer », a-t-elle fustigé.

Débrayages et boycott du dépôt des sujets de compositions

Pour les syndicats d’enseignants, le ministère doit revoir sa copie. « Il est clair qu’on ne peut pas nous accuser de faire dans la désobéissance. Les enseignants vont rester dans leurs établissements et continuer les cours », renchérit Mamadou Lamine Dianté. Selon lui, « Il n’est pas question de déstabiliser les élèves à quelques jours du démarrage des compositions du 1er semestre. À Malick Sy, annonce-t-il, on a décidé de boycotter le dépôt des sujets de compositions et dès demain, un autre débrayage est prévu (au lycée Malick Sy) suivi d’assemblée générale. Revoir leurs réactions vidéo.

À voir aussi

Aliou Cissé : Le coach des Lions réagit à la pression du Ministre Matar Ba…

Assane Diouf revient en live avec sa femme Malika Ubaka