Education

GRÈVE DU GRAND CADRE DES ENSEIGNANTS Paralysie totale à Fatick

  • Date: 19 février 2016

Sur l’axe Fatick-Passy et Karang, les enseignants ont largement suivi le mot d’ordre.

L’État doit se faire de sérieux soucis avec cette grève des syndicats d’enseignants regroupés autour du grand cadre. Dans la région de Fatick,  lycées et collèges ont largement suivi les consignes. Seules quelques écoles primaires ont connu de timides présences, sinon à ce niveau aussi, c’est presque la paralysie totale. Des professeurs rencontrés au seuil du portail du lycée de Karang disent toute leur amertume de voir le ministère de l’Éducation et son bras armé le ministère de la Fonction publique jouer sur leur carrière. Selon ce professeur de lettres, cela fait deux ans qu’il court derrière sa mise en solde. « Nous sommes tous dans la même situation. C’est déplorable », peste-il, d’un air dépité. Partout ailleurs, même son de cloche. On accuse l’État de faire du dilatoire et « de jouer » avec la carrière des enseignants. Cette grève générale survient après que les syndicats ont dénoncé la non-application des accords avec le Gouvernement. Et comme si cela ne suffisait pas comme goulot d’étranglement, Serigne Mbaye Thiam en rajoute une couche. Dans les lycées de Thiès, Blaise Diagne, on assiste à un redéploiement massif d’enseignants à l’intérieur du pays. Les services du ministère de l’Éducation nationale avaient instruit les Inspections d’académie (Ia) à sérier tous les enseignants n’ayant pas suffisamment de crédits horaires. Par la suite, la mesure est entrée en vigueur. Cet état de fait est dénoncé par les syndicats qui demandent ni plus ni moins qu’un arrêt définitif des redéploiements et le retour aux postes des affectés. Ces derniers ne comprennent pas que l’État parle de déficit d’enseignants au moment où des sortants de la Fastef observent des séries de grèves de la faim pour leur affection.

Pape Amadou Gaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15