La ministre sénégalaise de la Santé Awa Marie Coll Seck a tenu une conférence de presse à Dakar, le 29 août 2014, pour annoncer le premier cas d'Ebola au Sénégal. AFP PHOTO / SEYLLOU

Grève du Sames, le ministre de la santé appelle au calme

Le ministre de la Santé et de l’action sociale a réagi sur la grève totale de 48 heures décrétée par le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames).
S’exprimant, lors de la cérémonie de clôture de l’atelier de consensus sur la prise en charge des Hépatites virales B et C, Awa marie Coll Seck a estimé que la grève du syndicat constitue « un coup de tonnerre dans un ciel serein ». Non sans souligner que le problème se situe au niveau des collectivités locales. Pour elle, «c’est un médecin qui a été suspendu de ses fonctions par une collectivité locale. S’il y a grève, c’est parce que les médecins sont inquiets de leur avenir». «Ce qui est normal», a-t-elle indiqué.  Avant de poursuivre son argumentaire : «nous sommes en train de travailler pour stabiliser les conflits et éviter pareille situation. Ce n’est pas un problème entre le syndicat et l’autorité». Pour rappel, le Bureau exécutif national du Sames a entamé une grève de 48 heures hier, mardi 28 juillet, pour dénoncer le licenciement abusif et à la rétrogradation de certains  médecins. Il s’agit, qualifie-t-il, « d’un acte intolérable et le Sames ne saurait accepter que des maires profitent de la mise en œuvre de cet Acte III pour procéder au licenciement ». Les blouses blanches ont tiré en outre la sonnette d’alarme sur la persistance et la mauvaise volonté du gouvernement concernant l’application du protocole d’accord.
Rewmi.com/FBF

Voir aussi

SANTE Un programme de 180 milliards de francs CFA au chevet des populations

  Pour améliorer davantage  la santé des populations au Sénégal, l’Agence des Etats Unis  pour …