apr

Groupe de travail de l’ONU : Macky Sall et ses lieutenants piétinent le rapport

Le Secrétariat exécutif national de l’Alliance Pour la République (Apr) s’est réuni en séance hebdomadaire, peu avant le départ du président de la République, Macky Sall, pour l’Afrique Sud. L’Apériste en chef et ses lieutenants ont piétiné le rapport du groupe de travail de l’Onu et se radicalisent contre les libéraux.

Ceux qui pensent que l’actuel régime est prêt à épouser la demande de libération de Karim Wade par l’Onu commise par un groupe de travail, se trompent. En effet, avant-hier, tard dans la soirée, le président de la République, Macky Sall, par ailleurs, président de l’Alliance pour la République et ses proches ont fait savoir qu’ils ne cèderont à aucune pression. «Dans la même dynamique, le Sen apporte son soutien au Président Macky Sall et au Gouvernement, dans la gestion du dossier relatif à l’Avis du Groupe mandaté par l’Onu sur les Détentions arbitraires. Par ailleurs, le Secrétariat exécutif national de l’Apr, analysant les réactions de la classe politique et des Organisations de la Société Civile, salue les efforts fournis par tous les Acteurs pour la nécessaire préservation de la paix civile», résistent les Apéristes, malgré les sanctions qu’encourt le régime. Adama Dieng, Secrétaire Général Adjoint des Nu, chargé de la prévention des Génocides et Conseiller Spécial de Ban Ki Moon, a soutenu, ce samedi que cet avis s’impose à l’Etat du Sénégal, qui a l’obligation de l’appliquer. Tout en rappelant la légalité du groupe de travail.

Sur un autre registre, le Secrétariat exécutif national de l’Alliance Pour la République (Apr), appuie fortement les initiatives prises par la Coalition Benno, allant dans le sens de sa consolidation à la base, sur l’ensemble du territoire national. Cette coalition était secouée par une crise, suite à la sortie Amath Dansokho. Les Apéristes qui ont attaqué le président d’honneur du Pit, ont fini par lui présenter des excuses, sous l’influence de Macky Sall. Enfin, le Sen apprécie, à leur juste valeur, les mesures prises par le Gouvernement qui s’active à apporter des solutions idoines à la situation inacceptable et intolérable qui prévaut dans les secteurs de l’Eau et de l’Electricité.

Ibrahima Khalil DIEME

 

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …