ACTUALITE

Et si on en parlait… GROUPE PARLEMENTAIRE DES DEMOCRATES ET LIBERAUX Comment Aida Mbodji a conquis la Présidence

  • Date: 18 octobre 2016

Modou Diagne Fada du PDS avait fait défection du parti comme il en avait fait auparavant. Mais même n’étant plus du parti de Wade, il a voulu demeurer Président du Groupe parlementaire Démocrates et Libéraux et parler paradoxalement au nom des députés de ce parti. Les Sénégalais ont ainsi assisté à un âpre combat entre Aïda Mbodji, désignée par ses frères et sœurs, et Modou Diagne Fada, l’opposant insolite soutenu par la majorité parlementaire.

Oumar Sarr et les autres députés libéraux ont bien soutenu Aida Mbodji. Mais ce soutien ne dura point. C’est bien celle qu’on appelle la Lionne de Bambey qui a personnellement mené la bataille politique parce qu’en réalité elle a été abandonnée dans son combat d’abord pour la Présidence du Groupe parlementaire des Démocrates et Libéraux, ensuite et surtout contre la décision de la relever de ses fonctions de Présidente du Conseil départementale de Bambey.

Seule dans son arène

Selon certains de ses proches, elle est restée loyale et fidèle au parti tout en remarquant le manque de solidarité de ses frères et sœurs contre ce que beaucoup considèrent comme un acte unilatéral et arbitraire marqué du sceau de l’adversaire commun Abdoulaye Diouf Sarr du parti de Macky Sall. Ce manque de solidarité s’est fait senti lorsque le débat pour son installation à la Présidence du Groupe parlementaire a été mis volontairement en veilleuse par Oumar Sarr et les autres.

C’est justement, la raison de la retraite volontaire prise par Aida Mbodji à Bambey où elle passe l’écrasante majorité de son temps auprès de ses militants qui portent son combat. Et c’est de Bambey qu’elle a mené son combat pour la Présidence du Groupe parlementaire des Démocrates et Libéraux. Des sources renseignent que sa proximité avec Touba et ses entrées concluantes dans toutes les cités relevant de l’obédience mouride et ses relations étroites avec d’influents dignitaires, ont largement pesé sur une intercession auprès de l’autorité présidentielle et de l’autorité parlementaire.

Les informations sont sans équivoque. Elle n’a demandé le soutien d’aucune autorité mouride. Elle a simplement eu la présence d’esprit d’exposer à chaque personnalité de la confrérie les faits, ceux de son relèvement arbitraire de la Présidence du Conseil départemental de Bambey, et l’opposition de l’autorité parlementaire et des députés de la majorité à son accès à la Présidence du Groupe parlementaire.

Le plan de Fada raté

Au moment où le PDS menait le combat de Karim Wade et de Aida Ndiongue, l’ancienne Ministre de la Femme agissait dans une discrétion totale, parcourant l’ensemble du territoire du Baol, action qui a d’ailleurs été parmi les raisons de l’animosité extrême que lui manifeste Pape Diouf, ancien du PDS, ancien de Rewmi, et actuel militant de APR.

Mais Aida Mbodji ne s’est pas limitée à la zone du Baol. Elle a entamé une campagne discrète d’explication auprès des guides religieux. En même temps, elle a fait sonner ses étriers dans un domaine strictement juridique et selon des indiscrétions si elle allait mettre en selle un Avocat si en cette session, elle n’accédait pas à la Présidence du Groupe parlementaire.

Ce qui a facilité et accéléré cette victoire, est que Modou Diagne Fada a fini par déserter le Macky autour duquel il rôdait. Il a subtilement frappé à la porte par des propos politique d’adhésion à l’œuvre de Macky Sall sous l’aphorisme de participer à la construction nationale. Aucun terme d’accueil ni de bienvenu ne lui est parvenu. Il démission alors de ce Groupe parlementaire qui allait être son appareil d’intégration du Macky. Et c’est raté au moment où la Lionne du Bambey avait déjà les griffes hérissées.

Le Piroguier

1 Comments

  1. Aujourd’hui moom, je n’ai rien compris du PIROGUIER!

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15