Accueil / FAITS DIVERS / Guediewaye : Un émigré mortellement poignardé par des agresseurs

Guediewaye : Un émigré mortellement poignardé par des agresseurs

Les malfaiteurs ont encore fait parler d’eux, cette fois-ci à Guédiawaye. Un groupe d’agresseurs a poignardé à mort un émigré en présence de son fils. Les amis et proches de la victime mais aussi les populations riveraines du Lycée Limamoulaye de Guédiawaye continueront certainement d’épiloguer sur la fin tragique de Thierno Tall, un émigré rentré d’Allemagne ces jours derniers et froidement abattu par une bande d’agresseurs, samedi 28 avril 2007 vers 22h 30.
C’est la cruauté de l’acte qu’il urge de retenir si l’on sait que les bourreaux n’ont eu cure de la présence du fils de l’émigré, âgé d’une douzaine d’années, pour mettre à exécution leur sordide et basse besogne, sans état d’âme. Pourtant, selon l’entourage de Thierno Tall, le calendrier de ce dernier s’est déroulé comme prévu puisqu’il est allé rendre visite à sa mère domiciliée à Gouye Fatou Maïga. Hélas, l’émigré, marié à une jeune marocaine et père de trois enfants, ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort.

En effet, à peine s’est-il engouffré dans un car rapide en compagnie de son fils, aux abords du Lycée Limamoulaye, qu’un groupe d’agresseurs, qui avaient déjà pris place dans le véhicule, saute sur lui pour lui réclamer son portefeuille. Cependant, Thierno Tall résiste farouchement. Outrés par la ténacité de leur victime, les malfaiteurs lui assènent une barre de fer au point de lui causer une fracture de la jambe. Et comme si cela ne suffisait pas, un violent coup de couteau lui est administré au bas ventre. Terrifiés, les passagers débarquent du car rapide au moment où le conducteur prend la direction du centre de santé Roi Baudoin pour tenter de sauver le blessé. Malheureusement, celui-ci rend l’âme en cours de route. C’est dans ces circonstances que la famille du défunt est informée de la terrible nouvelle. En attendant, une enquête a été ouverte.


À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …