téléchargement

GUERRE DES PROJETS À DAKAR Khalifa Sall conserve son Indépendance, Diène Farba Sarr confiné à l’Obélisque

La guerre de la Place de l’Indépendance touche à sa fin. Le Maire de Dakar, Khalifa Sall, est sorti vainqueur de son bras de fer qui l’opposait au ministre du Cadre de vie et du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr. Ainsi, en a décidé le Premier ministre au terme d’une médiation entre les deux parties.
Si nous étions dans une comédie ou une tragédie, nous allions dire : « Nec Deus intersit, nisi dignus vindice nodus » (Si vous faites intervenir un dieu, que le drame soit digne qu’un dieu le dénoue). Et ce dieu a été le Premier ministre qui a réussi à dénouer la crise qui opposait la ville de Dakar à l’État du Sénégal dans le cadre du projet d’aménagement de la Place de l’Indépendance. Grâce à la médiation de Mahammad Boun Abdallah Dionne, un accord a été conclu par les deux parties pour la rénovation de la Place de l’Indépendance. Et le grand vainqueur, c’est Khalifa Sall, calife de Dakar. Il reste le seul maitre d’ouvrage de l’aménagement de la Place de l’Indépendance. En termes plus clairs, le Maire de la capitale peut poursuivre ses travaux sur la Place de l’Indépendance. Autrement dit, la ville de Dakar réalisera les travaux prévus pour une durée de 11 mois, sur la Place de l’Indépendance et sera accompagnée, dans ce cadre par le Gouvernement et les services de l’administration centrale. Mais les travaux seront budgétairement couverts par la mairie de Dakar Quant à Diène Farba Sarr, il va s’occuper de l’aménagement de la Place de l’Obélisque. En effet, le ministre du Renouveau urbain et du Cadre de Vie poursuivra, en relation avec la Commune de Fass-Colobane –Gueule -Tapée, va dérouler les travaux d’aménagement, déjà entamés à la Place de la Nation (ex Place de l’’Obélisque) et sera accompagné dans ce cadre par les services de la Ville de Dakar. À l’issue de la médiation, le Premier ministre a décidé de la tenue, avant la fin du mois de février 2016, d’un Conseil interministériel sur l’évaluation de la première année de mise en œuvre de de l’Acte III de la décentralisation. Le document introductif de cette rencontre devra être élaboré en concertation avec l’Association des Maires du Sénégal (AMS) et avec toutes les autres associations d’Élus locaux. Ce n’est pas tout. Le chef du Gouvernement va engager une concertation sectorielle, tous les deux mois, entre les Maires et le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, en relation avec le ministre de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du territoire, autour de la fiscalité locale et des questions budgétaires.

Mouhamadou BA

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …