Accueil / RELIGION / Hadj 2018- La menace plane sur le pèlerinage

Hadj 2018- La menace plane sur le pèlerinage

La gestion du commissariat général du pèlerinage à La Mecque est pointée du doigt par les voyagistes privés. Ils sont montés au créneau pour dénoncer un «manque de professionnalisme» qui risque de porter un lourd préjudice aux futurs pèlerins sénégalais.

 L’édition 2018 du Pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam risque de connaître des impairs si les autorités étatiques n’y prennent garde. Déjà, de gros nuages commencent à s’amonceler dans le ciel qu’emprunteront les fidèles musulmans pour aller accomplir le 5ème pilier de l’Islam. Selon nos sources, aucune disposition réglementaire n’est encore mise sur pied pour diligenter les procédures : « Depuis le 1er Mars passé, les inscriptions sont ouvertes et devront être poursuivies jusqu’au 30 Avril (délai de rigueur). Les autorités saoudiennes viennent de fixer la date de clôture de l’ouverture du portail électronique pour l’enregistrement des pèlerins au 14 Mai prochain. Mais le seul hic, c’est que jusqu’à ce jour, rien n’est encore fait au Sénégal alors que nous avons 2 mois seulement pour la clôture de ce portail. On est en train de  procéder, ainsi,  à l’inscription des pèlerins au CERFI (Immeuble Rawane Mbaye), mais aucune disposition pratique, réglementaire n’est encore prise par nos autorités en charge de l’organisation du «Hadj» au Sénégal (Passeports, Affaires Etrangères, Transports, le prix du package). Beaucoup d’entre nous ont  commencé le travail, mais se heurtent à ces pierres d’embûches », nous signale-t-on. Rappelons que pour cette année, le quota du Sénégal est passé 10500 à 12860. Les voyagistes privés se partagent les 10860 pèlerins tandis que les 2000 autres seront convoyés par la Délégation générale au Pèlerinage.

M BA

À voir aussi

Il se fait rouler par neveu 55 millions FCfa

3 mois de prison ferme et 50 millions à payer à la partie civile, c’est …

Ndèla Madior Diouf à Rebeuss

Ndèla Madior s’est rendu hier à la Maison d’Arrêt de Rebeuss. La Présidente du parti …