Accueil / Education / Hausse de plus de 10 milliards de Fcfa du budget 2018 de l’éducation nationale

Hausse de plus de 10 milliards de Fcfa du budget 2018 de l’éducation nationale

Le budget 2018 du ministère de l’Education nationale a connu une hausse de 10 milliards 252 millions 258 140 FCFA en valeur absolue, passant de 402 milliards 790 millions 138 000 FCFA en 2017 à 413 milliards 042 millions 396 140 FCFA en 2018.
Selon le rapport de la Commission de la Jeunesse, de l’Education, des Sports et des Loisirs, le budget de ce département a connu une hausse de 2,55% en valeur relative. Le document a été lu en présence du ministre de l’Education nationale ; Serigne Mbaye Thiam.
Lors de la réunion de commission, des députés ont demandé l’ »indexation de la TVA pour la faire passer progressivement de 5% à 10% ».
Ils ont aussi demandé à être édifiés sur les causes de la non application des directives de l‘Union économique et monétaire Ouest -africaine (UEMOA) qui, selon eux, imposent l’instauration du budget-programme.
Les représentants du peuple ont également plaidé pour l’augmentation du budget alloué à l’alphabétisation.
Sur ces questions, le ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara a expliqué aux députés que le secteur global de l’éducation a bénéficié de 2012 à 2018 d’une enveloppe de 3797 milliards 500 millions FCFA et pour le sous-secteur de l’éducation, 2610 milliards de FCFA.
Sur l’indexation de la TVA, M. Mangara a indiqué que « c’est la loi numéro 2007-07 du 12 février 2007 qui a fixé cette quotité ».
Concernant la non application de la directive de l’UEMOA, il a dit que « cela découle du contexte de surveillance multilatérale. Selon lui, « après l’évaluation en septembre 2016, aucun Etat n’était en mesure de se conformer à cette directive dont l’application a été reportée en 2019 ».
« Pour l’alphabétisation, les crédits alloués, de l’ordre de 492 millions de FCFA en 2011 sont passés à deux milliards de FCFA en 2017 », a-t-ilDakar, 9 déc (APS) – Le budget 2018 du ministère de l’Education nationale a connu une hausse de 10 milliards 252 millions 258 140 FCFA en valeur absolue, passant de 402 milliards 790 millions 138 000 FCFA en 2017 à 413 milliards 042 millions 396 140 FCFA en 2018.
Selon le rapport de la Commission de la Jeunesse, de l’Education, des Sports et des Loisirs, le budget de ce département a connu une hausse de 2,55% en valeur relative. Le document a été lu en présence du ministre de l’Education nationale ; Serigne Mbaye Thiam.
Lors de la réunion de commission, des députés ont demandé l’ »indexation de la TVA pour la faire passer progressivement de 5% à 10% ».
Ils ont aussi demandé à être édifiés sur les causes de la non application des directives de l‘Union économique et monétaire Ouest -africaine (UEMOA) qui, selon eux, imposent l’instauration du budget-programme.
Les représentants du peuple ont également plaidé pour l’augmentation du budget alloué à l’alphabétisation.
Sur ces questions, le ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara a expliqué aux députés que le secteur global de l’éducation a bénéficié de 2012 à 2018 d’une enveloppe de 3797 milliards 500 millions FCFA et pour le sous-secteur de l’éducation, 2610 milliards de FCFA.
Sur l’indexation de la TVA, M. Mangara a indiqué que « c’est la loi numéro 2007-07 du 12 février 2007 qui a fixé cette quotité ».
Concernant la non application de la directive de l’UEMOA, il a dit que « cela découle du contexte de surveillance multilatérale. Selon lui, « après l’évaluation en septembre 2016, aucun Etat n’était en mesure de se conformer à cette directive dont l’application a été reportée en 2019 ».
« Pour l’alphabétisation, les crédits alloués, de l’ordre de 492 millions de FCFA en 2011 sont passés à deux milliards de FCFA en 2017 », a-t-il dit.

À voir aussi

Concours polytechniques: Le Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel en tête

Après sa brillante participation au concours général 2018, le Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel (LSED) …

Année invalide à l’UGB pour 4 UFR !

Quatre UFR de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis vont reprendre l’année académique sans être considérés …