Accueil / SOCIETE / Hausse des prix des denrées : c’est la psychose à Linguère

Hausse des prix des denrées : c’est la psychose à Linguère

En ce mois béni de Ramadan, les personnes démunies vivent un véritable calvaire, dans le Djoloff. En cause : la cherté de certaines denrées de consommation. Et la psychose étreint certains chefs de ménages, pour qui, assurer les repas quotidiens relève de l’utopie.

Parmi les denrées dont les prix ont flambé, en ce mois Ramadan, l’on signale, entre autres, le mil, l’oignon et la pomme de terre. Concernant le mil, le kg vaut 225 frs contre 200 frs, avant Ramadan, l’oignon est vendu à 250 frs le kg contre 125 frs avant, celui de pomme de terre se vend à 500 frs, alors qu’avant Ramadan, il s’écoulait à 400 frs.

Outre les denrées de consommation, les poulets coûtent cher dans les marchés, entre 2000 et 2500 frs, alors que la qualité n’est même pas garantie. Même si son prix n’a pas flambé, le lait en poudre reste toutefois cher (3000 frs, le kg), selon certaines femmes.

La chèvre ou le mouton coûtent cher, d’après un vendeur de petits ruminants, selon qui, il faudra débourser 13000 ou 15000 frs pour en disposer.

Samba Khary NDIAYE    

À voir aussi

Revue de presse du vendredi 25 mai 2018

La marche des étudiants et les Lions dominent la Une des journaux parus ce vendredi 25 …

Procès Assane Diouf : Serigne Bass Abdou Khadre réclamé à la barre

Pour son jugement prochain, Assane Diouf exige la comparution du porte-parole des Mourides, Serigne Bass …