Accueil / SOCIETE / Hausse probable du prix du transport

Hausse probable du prix du transport

 Le directeur général de la société Dakar DEM DIKk, Me Moussa Diop, a laissé planer le doute quant à une éventuelle hausse des tarifs. Notant que les tarifs de 150 francs CFA appliqués à Ddd datent de la fin des années 90, à l’époque où le prix du litre de gasoil avoisinait les 300 francs CFA, Me Diop a souligné opportun le moment de revoir ces tarifs. « Aujourd’hui, le prix du gasoil a doublé. Donc, si les populations veulent un bus toutes les 15 minutes, il y a un prix à payer. Il y a forcément un effort à faire. Le carburant constitue le second poste le plus élevé au niveau de DEM DIK. C’est des questions de milliards. Ce n’est pas nous qui décidons, mais nous posons le problème de revoir les tarifs », a-t-il déclaré dans des propos relayés par « Le Populaire ». Avant d’évoquer le problème des tarifs, le directeur de la société leader dans le transport urbain de la capitale sénégalaise s’est penché sur la dette de la société à l’Ipm qui se chiffre en décembre 2014 à 389 millions de francs CFA.  Attrait en justice pour cette dette qui constitue des arriérés de 2003 à 2013, le DG d’informer que la société est contrainte d’avancer chaque mois sur cette dette : « Nous avons d’abord remis un chèque de 5 millions à l’Ipm le 2 octobre, ensuite un autre chèque de 15 millions le 16 octobre et, aujourd’hui, un chèque de 80 millions. Soit 100 millions de nos francs en un mois. C’est inédit dans cette société ». Me Moussa Diop a par ailleurs annoncé qu’avant la fin de l’année 2015, la société va entièrement éponger ses dettes au niveau de l’Ipm.

Rewmi.com/FBF

Share This:

À voir aussi

METIER DES ARTS ET DE LA CULTURE- Un master pour booster l’industrie culturelle

L’Université Gaston Berger de Saint Louis, en partenariat avec l’Université internationale Senghor d’Alexandrie, a organisé …