sans-titre

HCCT- Grandeur ou misère de l’APR au sortir des élections

 

Nous autres responsables politiques de l’Alliance pour la République (APR) saluons la ‘’victoire ‘’ de Benno Bokk Yaakaar (BBY) sur l’ensemble du territoire national et ce, grâce à l’engagement des autres formations politiques qui composent le Benno et qui n’ont ménagé aucun effort pour la victoire de la coalition dans toutes les localités, particulièrement au niveau de la capitale où trois départements sur quatre ont été remportés par les listes de la coalition. Permets-moi de rappeler, que le HCCT a  pour mission : ‘’- de donner un avis motivé sur les politiques de  décentralisation et d’aménagement du territoire de faire des propositions dans les révisions à apporter à la loi portant Code général des collectivités locales et les textes relatifs à la déconcentration’’, ce qui lui confère le caractère  d’un excellent outil de promotion de la démocratie  participative en assurant au mieux la concertation et  le dialogue de gestion entre  institutions de la République et ce  dans l’intérêt exclusif  de la population sénégalaise’’. Donc une affaire de toute la Population. Maintenant, selon les résultats provisoires publiés  mercredi par la Cour d’appel, la coalition présidentielle (BBY) a obtenu 68 des 80 conseillers élus à l’issue du scrutin du dimanche dernier. Seuls trois sièges du département de Dakar ont été remportés par And Taxawu Dakar (et non Taxawu Dakar) dirigée par Khalifa Sall, qui s’était allié avec le Pds, le Bok Guiss Guiss et quelques autres partis de l’opposition. C’est dire donc que cette victoire est celle du Président de la République qui encore une fois, rappelons-le, croit fermement à la coalition BBY.

Les résultats ne donnent-ils pas raison au Président Macky Sall :

Parfaitement, car le Président avait fini de mesurer la performance du Benno Book Yaakar au sortir du référendum du 20 Mars 2016, où le OUI l’a largement remporté (63% pour le OUI, contre 37% pour le NON). Dans certaines localités il a demandé de ne pas y aller, en disant que c’était un combat perdu d’avance, et en politique il faut éviter de perdre. Pour le Président Macky Sall cette défaite s’explique par la guerre fratricide entre responsables apéristes. Le Président a dit, je cite : ‘’la victoire était hors de votre portée à cause de votre désunion, et cela a persisté malgré que je vous ai appelés à vous unir. Seulement, vous en avez été incapables. Donc, pour Dakar, vous pouvez être sûrs que je vais prendre les choses en mains et tout réorganiser à ma manière’’ C’est une initiative très heureuse si cela venait à se concrétiser.

Au-delà des résultats obtenus, l’idée de la structuration du Parti APR est agitée pour entamer les législatifs :

Après les élections au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), l’heure est certes au bilan dans les rangs de l’Alliance pour la République (APR). Mais je dois dire que le bilan est positif dès lors que la coalition Benno Bokk Yakaar (BbY) a réduit de manière considérable l’écart qu’il y avait avec And Taxawu Dakar.

Le résultat de Dakar (défaite) à mon avis n’est à l’actif de personne. Certains responsables Apéristes se sont laissés allés jusqu’à dire qu’il était le PATRON DE DAKAR. C’est un excès ou une erreur politique simplement, car qui connait Dakar, DAKAR ne peut pas avoir de PATRON.

L’APR de Dakar n’a pas de patron, aucun consensus entre les différents responsables apéristes-dakarois  n’a acté la désignation d’un quelconque patron de Dakar. C’est UNE HERESIE.

La vérité c’est qu’il faut travailler à faire de sorte que Dakar réponde à la vision du Chef de l’Etat Monsieur Macky Sall. Dakar doit être un modèle de coalition très fort. Les responsables politiques de Dakar doivent retrouver l’unité pour dégager des mécanismes consensuels de coordination en tenant compte des réalités politiques, économiques, sociologiques, culturelles,  et administratives du département de Dakar.

Les HLM, une Commune à difficulté pour l’APR, êtes-vous de cet avis ?

Pour une fois aux HLM, nous avions réussi à fédérer les forces politiques autour de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), et ceci nous avait permis de remporter le OUI (avec 55% contre 45% pour le NON) au référendum du 20 Mars 2016 aux HLM.

Cette dynamique, à mon avis, devait continuer car c’est un travail de longue date, un processus continu jusqu’à l’horizon 2019 (élection présidentielle de 2019).

En politique Il faut être fin et savoir décrypter les messages envoyés par le Président de la République, pour ensuite mener une politique qui soit en phase avec la vision du Chef de l’Etat.

Je pense que le Président de la République Macky Sall doit prendre ses responsabilités en convoquant lui-même (je dis bien lui-même) tous les responsables politiques apéristes aux HLM, et les écouter.

Cette initiative, si elle venait à se faire, je suis sûr que cela aiderait à décanter la situation aux HLM.

Alassane SOW – Responsable politique aux HLM

Coordonnateur CCR Commune d’arrondissement des HLM

Porte-parole du Collège Républicain pour le Développement des HLM & Environs

Voir aussi

139ea5a33c3f15638faa53bc5cca4cca40929f9c

KOLDA – Chez les Mansoikés, on mange du cadavre animal

Ils consomment de la charogne et ne font pas de distinction entre un animal mort …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *